Airbus uses cookies (including from third parties) to offer useful features and measure performance to improve you browsing experience, providing visitors with the best possible experience when using the website. By clicking “Accept”, you agree to the use of cookies. For further information, please refer to our cookies policy. Accept

30 August 2019
30. August 2019 Defence

Le ministère de la Défense du Royaume-Uni et Airbus Defence and Space se retirent du Projet de capacité future en matière de chasseurs du Canada

Airbus Flag landscape

Ottawa – Le ministère de la Défense du Royaume-Uni et Airbus Defence and Space ont informé le gouvernement canadien de leur décision de se retirer du Projet de capacité future en matière de chasseurs du Canada (PCFAC). La décision est le résultat d'un examen approfondi de l’appel d’offres, lancé par le gouvernement canadien le 23 juillet 2019.

Le ministère de la Défense du Royaume-Uni et Airbus Defence and Space apprécient tous deux profondément le souci de transparence dont l’équipe du PCFAC a fait preuve au cours des deux dernières années, ainsi que la nature professionnelle de ce processus concurrentiel d’approvisionnement. Cela concerne en particulier les efforts qui ont été déployés pour faciliter la tâche extrêmement complexe du développement de l’appel d’offres, tout en considérant les nombreux commentaires des fournisseurs. Suite à l’analyse minutieuse des conditions et exigences demandées dans l’ébauche et la version finale de l’appel d’offres, deux raisons ont motivé l’équipe de Typhoon Canada à décider de ne pas soumissionner pour ce projet. D’abord, un examen détaillé de ces documents a permis aux deux parties de conclure que les exigences de sécurité du NORAD continuaient d’imposer un coût trop important aux plateformes dont les chaînes de production et d’entretien sont situées à l’extérieur de la communauté “2-EYES” États-Unis - Canada. Deuxièmement, les deux parties ont conclu que les importantes révisions récemment apportées aux exigences de retombées industrielles et technologiques (RIT) ne valorisaient pas suffisamment les engagements fermes compris dans l’offre de Typhoon Canada, alors qu’il s’agissait d’un point majeur.

Avec la décision de ne pas soumissionner pour le PCFAC, le ministère du Royaume-Uni et Airbus Defence and Space ne poursuivront pas la campagne de promotion de Typhoon Canada. Cependant, les deux parties réitèrent fermement leur engagement envers le gouvernement canadien, les Forces armées canadiennes, le secteur aérospatial du pays et, ultimement, envers la population canadienne. Simon Jacques, Président d’Airbus Defence and Space Canada, a déclaré : « Airbus Defence and Space est fière de son partenariat de plus de trois décennies avec le gouvernement canadien et de contribuer au développement de son industrie aérospatiale, le Canada étant la cinquième « patrie » d’Airbus. Ensemble, nous poursuivons notre objectif de soutenir les femmes et les hommes des Forces armées canadiennes, de créer des emplois pour les travailleurs qualifiés à travers le pays et de stimuler l'innovation dans le secteur aérospatial du Canada . »

Your Contact

David Flötner

External Communications - Airbus Defence

Marcella Cortellazzi

Head of Communications, Airbus Canada Limited Partnership

The Coalition for the Energy of the Future unveils its first seven concrete actions and welcomes three new members

en

DLR to use Airbus Bartolomeo Service for First-Ever In-Orbit Verification of Laser-Optical Clocks

en

Air Côte d’Ivoire receives its first Airbus A320neo

en
Back to top