In order to give you a better service Airbus uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies I agree

02 November 2018
02. November 2018 Space

Airbus livre le premier module de service européen pour la capsule Orion de la NASA

Orion EMS Moonscenario Copyright NASA
Orion EMS Moonscenario Copyright NASA    
 
Orion ESM FM1 Delivery    
 

L’Europe fournit les systèmes de propulsion et de survie des missions qui transporteront les astronautes au-delà de la Lune

Airbus pilote l’équipe de projet européenne pour le compte de l’ESA, à Brême

La première mission, en 2020, marquera une nouvelle ère du vol spatial habité

@NASA @Nasa_Orion @ESA @LockheedMartin #OrionESM @AirbusSpace

 

Brême, 02 novembre 2018 – Airbus livrera le premier module de service européen (ESM) pour la capsule Orion de la NASA dans son site de Brême, en Allemagne, le 5 novembre 2018. Un avion-cargo Antonov le transportera au centre spatial Kennedy, en Floride (États-Unis). Fruit de quatre années de développement et de construction, cette livraison est un accomplissement majeur pour ce projet. L’Agence Spatiale Européenne (ESA) avait sélectionné Airbus en novembre 2014 comme maître d’œuvre du développement et de la fabrication du premier ESM.

 

L’ESM est un élément clé d’Orion, cette capsule de nouvelle génération qui transportera des astronautes au-delà de l’orbite terrestre basse, pour la première fois depuis la fin du programme Apollo, dans les années 1970. Placé à l’arrière de la capsule habitée, le module fournira propulsion, électricité et contrôle thermique, et apportera eau et oxygène aux astronautes lors de leurs futures missions.

 

« La livraison du premier module de service européen de la capsule Orion de la NASA est un moment extrêmement important et permet à la mission révolutionnaire de la NASA dans l’Espace lointain d’accélérer son rythme. Le module d’équipage et le module de service seront très prochainement tous deux rassemblés au centre spatial Kennedy. L’intégration et les essais pourront alors commencer », a déclaré Oliver Juckenhöfel, Head On-Orbit Services and Exploration chez Airbus. « Travailler ensemble sur le projet Orion a renforcé les relations exceptionnelles, efficaces et étroites que nous entretenons avec nos clients, l’ESA et la NASA, et avec notre partenaire industriel, Lockheed Martin Space. Nous entendons nous montrer à la hauteur de la confiance que l’ESA et la NASA ont déjà placée en notre savoir-faire et en nos compétences, dans le développement et la construction du premier ESM. Nous avons d’ores et déjà commencé l’intégration du deuxième module de service dans nos salles blanches. »

 

Baptisé Exploration Mission-1, le premier lancement de la capsule Orion à bord du nouveau lanceur Space Launch System de la NASA est prévu pour 2020. Cette mission sera un vol inhabité qui mènera le vaisseau à plus de 64 000 km au-delà de la Lune afin de valider ses capacités. La première mission habitée, Exploration Mission-2, est prévue pour 2022.

 

La capsule Orion est conçue pour transporter des astronautes dans des régions de l’Espace jusqu’ici inexplorées, tout en assurant la survie de l’équipage de quatre astronautes pendant le vol et en garantissant leur retour sur Terre en toute sécurité, même à des vitesses extrêmement élevées de rentrée. La NASA s’appuiera sur cette mission au-delà de la Lune afin de développer les capacités nécessaires pour envoyer des astronautes vers Mars, et faire ainsi entrer le vol spatial habité dans une nouvelle ère.

 

L’assemblage de l’ESM comprend plus de 20 000 pièces et composants, depuis l’équipement électrique, moteurs, panneaux solaires, réservoirs de carburant, systèmes de survie, jusqu’à plusieurs kilomètres de câbles et de tubes.

 

L’ESM est un cylindre d’environ quatre mètres de diamètre et de hauteur, et ressemble à l’ATV (2008-2015), également construit par Airbus. Les quatre panneaux solaires reconnaissables (19 mètres d’envergure, une fois déployés), généreront l’électricité équivalente à la consommation de deux foyers. Les 8,6 tonnes d’ergols de l’ESM alimenteront le moteur principal et 32 micro-propulseurs.

 

Sa masse totale au décollage est légèrement supérieure à 13 tonnes. Outre son rôle de système principal de propulsion, il se chargera des manœuvres orbitales et du contrôle d’attitude. Il fournira également aux astronautes les éléments primordiaux pour la survie de l’équipage comme l’eau et l’oxygène et assurera le contrôle thermique du module d’équipage auquel il est accroché. Ce module de service non pressurisé effectuera des manœuvres orbitales et de contrôle d’attitude et pourra même servir à transporter du fret supplémentaire.

 

Lors du développement et de la construction de l’ESM, Airbus s’est appuyé sur son expérience unique, acquise grâce à la maîtrise d’œuvre de l’ATV. Ce cargo européen automatisé a régulièrement ravitaillé les équipages de la Station Spatiale Internationale (ISS) en matériel de recherche, pièces détachées, nourriture, eau, oxygène et carburant.

 

Notes aux rédacteurs : vous pouvez télécharger photos, vidéos, animations, infographies et interviews sur notre espace de diffusion à l’adresse : www.airbus.com/search.html?q=Orion

 

***

A propos d’Airbus

Airbus est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2017, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 59 milliards d’euros sous IFRS 15 avec un effectif d’environ 129 000 personnes. Airbus propose la famille d’avions de ligne la plus complète qui soit, de 100 à plus de 600 sièges. Airbus est, en outre, le leader européen dans le domaine des avions de mission, de ravitaillement en vol, de combat, et de transport. Par ailleurs, l’entreprise est également un leader de l’industrie spatiale. Enfin, dans le domaine des hélicoptères, Airbus propose les solutions civiles et militaires les plus performantes au monde.

Your Contact

Guilhem Boltz

Media Relations Space Systems, France

Highest level of precision with the new Airbus Ground Control Points

en

Airbus founding father and visionary, Roger Béteille, passes away

en fr

Airbus Cyber Innovation opens its Cyber Innovation Hub in Newport, Wales

en
Back to top