In order to give you a better service Airbus uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies I agree

20 October 2018
20. October 2018 Space

Lancement réussi d’Ariane 5 depuis Kourou : BepiColombo entame son long freinage vers Mercure

BepiColombo in Space

La double mission entame son voyage de 8,5 milliards de kilomètres au cœur du système solaire

Airbus a piloté un consortium industriel de 83 entreprises issues de 16 pays

@BepiColombo @ESA_Bepi @esascience @ESA_MTM @JAXA_MMO #Mercury #VA245 #Kourou @AirbusSpace

 

Kourou, 20 octobre 2018 – BepiColombo, la mission euro-japonaise en direction de Mercure, a été lancée avec succès aujourd’hui, samedi 20 octobre à 03h45 (heure de Paris), depuis le Centre spatial de Kourou (Guyane) à bord d’un lanceur Ariane 5. Le satellite construit par Airbus pour l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et l’agence spatiale japonaise (JAXA) entame ainsi son long voyage de sept ans et de quelques 8,5 milliards de kilomètres à travers le système solaire interne à destination de la planète la plus proche du Soleil.

 

Au terme de ce périple en 2025, deux sondes spatiales permettront pour la première fois d’étudier simultanément Mercure et son environnement. Grâce, notamment, aux caméras embarquées, la surface de la planète sera cartographiée avec une précision jusqu’ici inégalée. Les données recueillies par les 16 instruments scientifiques de la mission permettront, par ailleurs, d’étudier la structure et la composition géologique et chimique de la planète, ainsi que les propriétés de son champ magnétique et son interaction avec le vent solaire.

 

« Cette mission ambitieuse est le fruit d’une inspirante coopération internationale qui réunit 83 entreprises de 16 nations européennes et du Japon » a déclaré Nicolas Chamussy, Directeur général de Space Systems. «Cet effort multinational, impliquant les équipes Airbus de cinq pays est la conséquence naturelle de la volonté humaine d’en savoir plus sur cette planète méconnue et sur l’origine de notre système solaire. Toute grande mission nécessite de relever de grands défis : Airbus a dû, par exemple, développer des solutions de contrôle thermique sophistiquées et même des panneaux solaires ‘sur mesure’, capables de se détourner du Soleil en s’inclinant jusqu’à 75 degrés afin de limiter la température. Le défi maintenant est d’arriver sans encombre à destination et de nous fournir les données scientifiques que nous attendons tous. »

 

Ariane 5 a lancé « Bepi » à une vitesse supérieure à la vitesse dite de libération, nécessaire pour échapper à l’attraction terrestre, afin d’injecter la sonde sur une orbite solaire similaire à celle de la Terre, à une vitesse de croisière d’environ 120 000 km/h. Durant son voyage vers Mercure, BepiColombo ajustera son orbite grâce à des manœuvres de freinage pour se rapprocher lentement de la planète.

 

Le Centre européen d’opérations spatiales (ESOC) de Darmstadt, en Allemagne, a défini à cet effet une trajectoire astucieuse dans le système solaire interne. Il activera les ‘freins’ de la sonde dès 60 jours après son lancement pour réduire sa vitesse : grâce à l’utilisation d’un système de propulsion électrique et à neuf manœuvres d’assistance gravitationnelle (1 fois autour de la Terre en avril 2020, 2 fois autour de Venus et 6 fois autour de Mercure), BepiColombo disposera de suffisamment d’énergie. Au cours de ce long périple, jusqu’à deux des quatre moteurs ioniques au xénon fonctionneront simultanément ; ils seront mis à contribution pendant une durée totale de plus de 700 jours, dont jusqu’à quatre mois sans interruption. Les moteurs sont alimentés par deux générateurs photovoltaïques de 1,80 m de large et de 14 m de long. Le système de propulsion ionique, un autre système de propulsion chimique et les générateurs photovoltaïques sont installés à bord du module de transfert (Mercury Transfer Module – MTM), qui assurera la propulsion de la sonde lors de son voyage interplanétaire vers Mercure.

 

Pour effectuer son trajet de 8,5 milliards de kilomètres, soit l’équivalent de la distance aller-retour entre la Terre et Neptune, « Bepi » parcourra en fait 38 fois la distance maximale entre la Terre et Mercure. Au terme de sept ans de voyage et de 18 révolutions autour du Soleil, le module MTM sera éjecté en 2025. Les orbiteurs fonctionneront alors par eux-mêmes grâce à l’énergie solaire et à leur propre système de propulsion. La sonde spatiale entrera ensuite dans l’orbite de Mercure et les deux orbiteurs pourront rejoindre leur orbite respective et commencer l’exploration scientifique de la planète.

 

A propos de BepiColombo

BepiColombo est une mission commune des Agences spatiales européenne (ESA) et japonaise (JAXA). Elle est réalisée par un consortium de 83 entreprises issues de 16 pays sous la maîtrise d’œuvre industrielle d’Airbus. Le satellite de recherche BepiColombo a été développé pour répondre aux objectifs scientifiques de la mission, conjointement définis par l’ESA, la JAXA et Airbus. L’impressionnante sonde spatiale est composée de quatre éléments : le Mercury Planetary Orbiter (MPO) développé par l’ESA, le Mercury Magnetospheric Orbiter (MMO) développé par la JAXA, un bouclier solaire (MOSIF) pour le MMO et un module de transfert (MTM). BepiColombo mesure 6,4 m de haut et pèse quatre tonnes. Il a été baptisé en hommage au Professeur Giuseppe « Bepi » Colombo (1920-1984). Le mathématicien et ingénieur italien a joué un rôle majeur dans le succès de la mission Mariner 10 qui a survolé Mercure à trois reprises en 1974-1975.

 

Photos, vidéos, infographies et interviews sont disponibles sur :

https://www.airbus.com/space/space-exploration/bepicolombo.html

 

***

 

A propos d’Airbus

Airbus est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2017, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 59 milliards d’euros sous IFRS 15 avec un effectif d’environ 129 000 personnes. Airbus propose la famille d’avions de ligne la plus complète qui soit, de 100 à plus de 600 sièges. Airbus est, en outre, le leader européen dans le domaine des avions de mission, de ravitaillement en vol, de combat, et de transport. Par ailleurs, l’entreprise est également un leader de l’industrie spatiale. Enfin, dans le domaine des hélicoptères, Airbus propose les solutions civiles et militaires les plus performantes au monde.

Your Contact

Guilhem Boltz

External Communications - Airbus Space Systems France

Airbus Foundation, Chilean Red Cross, Servicios Aereos Kipreos and Servicios Aereos SumaAir support COVID-19 relief efforts in Chile

en

Sentinel-1C radar antenna has spread its wings for the first time

en

Airbus Foundation, Viva Aerobus and Volaris support COVID-19 relief efforts in Mexico

en
Back to top