Les tensions étaient vives depuis des mois. Les affrontements entre l'armée soudanaise et sa rivale, les forces paramilitaires de soutien rapide, ont éclaté à la mi-avril dans les rues du Soudan, en particulier dans la capitale, Khartoum.

Une spirale de violence s'est rapidement propagée, faisant des centaines de morts parmi les civils et des milliers de blessés ou de personnes déplacées. Cette situation de plus en plus explosive a incité une liste de pays à mettre en place des ponts aériens pour évacuer les diplomates et les citoyens étrangers.

 

La France : Les premiers à atterrir à Wadi Seidna

En raison de la détérioration extrêmement rapide de la situation sécuritaire, la France a lancé l'opération SAGITTAIRE pour secourir les ressortissants français, les employés des Nations Unies et les personnes des pays partenaires.

L'aéroport international de Khartoum était l'un des points chauds du conflit en cours, ce qui rendait impossible le transport des personnes. La France a donc choisi la base aérienne militaire de Wadi Seidna, située à 25 km au nord de Khartoum, pour être le premier pays à y atterrir.

"Il y avait une menace tout autour des aéroports. La valeur ajoutée de l'A400M, c'est qu'il va vite. Nous avons donc pu décoller de Djibouti très rapidement et, après deux heures de vol, nous étions au sol, là où les évacuations avaient lieu. Cela nous a permis d'évacuer un grand nombre de passagers de cette zone très menacée", a expliqué le commandant Nicolas "Fish", pilote de l'A400M dans l’escadron de transport 1/61 de l'Armée de l'Air et de l'Espace basé à Orléans-Bricy.

La France a transporté un total de 538 personnes grâce à sa capacité de transport aérien, principalement grâce aux sept rotations de ses A400M. "L'apport de l'A400M est, bien sûr, sa capacité à transporter des passagers. Dans ce cas, pour les évacuer d'une zone contestée", a ajouté M. Fish.

(Copyright: Etat-major des Armées / France) 

 

Espagne : Atterrissage dans l'obscurité sans lumière infrarouge

Après des conversations diplomatiques visant à sécuriser la piste d'atterrissage de Wadi Seidna, l'Espagne a lancé son opération d'évacuation des non-combattants (NEO). Trois A400M ont participé à la mission : le premier a transporté deux véhicules tactiques légers polyvalents (VAMTAC) ainsi que du personnel de l'armée espagnole, tandis que les deux autres " Grizzly " ont déployé le reste des soldats, des véhicules et des différents matériels. Un quatrième A400M attendait à Djibouti, pays voisin, en cas d'urgence.

"C'était une opération assez compliquée. Il y a eu des moments de tension lors de l'atterrissage des A400M, car seul le premier avion a atterri à la lumière du jour. Les deux autres ont dû atterrir dans l'obscurité totale, sans être autorisés à placer des lumières infrarouges au préalable pour avoir une idée minimale de la taille de la piste, qui nous était totalement inconnue", a déclaré le capitaine Íñigo Peña, pilote d'A400M au sein de la 31e escadre de l'armée de l'air espagnole, au journal espagnol ABC.

En 48 heures, 114 personnes ont été évacuées, dont 34 Espagnols, les autres venant d'Argentine, d'Irlande, d'Italie, du Mexique, de Pologne, du Portugal et du Venezuela. Après avoir atterri à Djibouti, où l'Espagne est déployée dans le cadre de l'opération Atalanta - une mission de lutte contre la piraterie -, 70 personnes ont regagné l'Espagne à bord d'un Airbus A330.

(Copyright: Estado Mayor de la Defensa / Spain) 

 

L'Allemagne : "Une grande réussite

Après avoir obtenu l'approbation du gouvernement allemand, jusqu'à 1 600 soldats ont été déployés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour assurer le retour en toute sécurité de ses ressortissants du Soudan.

Comme ses alliés, l'Allemagne a choisi la piste d'atterrissage de Wadi Seidna pour le pont aérien, dans le cadre d'une opération qualifiée d'"énorme réussite" par la ministre allemande des affaires étrangères, Annalena Baerbock. 

Plus de 700 personnes -dont 200 Allemands- ont quitté le Soudan à bord de plusieurs A400M à destination de la base aérienne jordanienne d'al-Azrak, où la Luftwaffe a déployé un contingent depuis 2017.

 (Copyright: Bundeswehr / Germany) 

 

Royaume-Uni : 2.000 personnes évacuées à bord de l'A400M

Le Royaume-Uni a repris l'aéroport de Wadi Seidna aux Allemands une fois leurs sorties terminées. Partis de la base de la Royal Air Force à Akrotiri à Chypre, les A400M de l'Air Mobility Force avaient pour mission d'effectuer la sortie des résidents britanniques dans une opération rapide. 

Au cours de l'opération Polar Bear, les A400M ont effectué une grande partie du travail d'évacuation de plus de 2 000 personnes, avec des vols comptant jusqu'à 198 personnes à bord de l'avion, selon la Royal Air Force.

"L'A400M s'est vraiment bien comporté, il est constamment utilisé, nous faisons des allers-retours tous les jours et il a certainement fait ses preuves lors de cette opération. C'est un atout pour l'Air Mobility Force", a déclaré le sergent-chef Jim Rothwell, responsable du chargement de l'A400M. "Les opérations d'évacuation des non-combattants ne durent pas très longtemps, mais toute l'équipe se serre les coudes pour accomplir le travail. Les nouveaux membres d'équipage ont ainsi acquis une expérience en opération.

Le Royaume-Uni a utilisé l'A400M basé à Brize Norton dans le cadre d'actions humanitaires lors du tremblement de terre en Turquie, du départ de l'Afghanistan, ainsi que dans les Caraïbes et dans d'autres régions touchées par des catastrophes naturelles.

(Copyright: Royal Air Force / United Kingdom)

 

Une plateforme fiable pour les crises humanitaires

Équipé de quatre puissants Europrop TP400, l'A400M peut opérer sur des pistes austères, courtes et non pavées, et transporter jusqu'à 116 personnes, véhicules ou une combinaison des deux, jusqu'à une charge utile de 37 tonnes.

Grâce à ces capacités, l'A400M s'est avéré être une plateforme fiable pour ses clients, assurant des évacuations sûres et rapides, comme cela a été démontré au Soudan et lors des événements de Kaboul en 2021, lorsque les Talibans ont pris le contrôle du pays et que des milliers de personnes ont été forcées de le quitter.

 


 

A400M et A330 MRTT : soutien immédiat après les tremblements de terre en Turquie et en Syrie 

Les deux tremblements de terre qui ont frappé la Turquie et la Syrie en février 2023 ont prouvé que l'aide humanitaire par voie aérienne était le moyen le plus rapide de porter secours.

L'armée de l'air turque a déployé une grande partie de sa flotte de 10 A400M dans le corridor AirAid déployé dans les zones touchées par le tremblement de terre. Les appareils ont effectué plus de 300 sorties pour apporter les secours nécessaires et assurer l'évacuation des civils en toute sécurité.  

D'autres forces aériennes européennes se sont jointes à l'opération humanitaire, depuis les A400M espagnols et belges et les A330 MRTT français déployant des pompiers et des équipes d'urgence jusqu'aux A400M allemands et de la Royal Air Force acheminant des fournitures essentielles et aux A400M de la Royal Malaysian Air Force transportant un hôpital mobile. 

 


Cliquez ici pour plus d'informations sur l'A400M


 

 

For those who make this world a safer place

For those who make this world a safer place

We pioneer defence and space for their mission success