In order to give you a better service Airbus uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies I agree

Search
Newsroom
Search
Newsroom
22 April 2008
Commercial Aircraft

Boeing et Airbus unissent leurs efforts pour ameliorer les performances environnementales de l'aviation

Boeing et Airbus ont signé un accord de coopération dont le but est d'assurer l'interopérabilité mondiale de la gestion du trafic aérien (Air Traffic Management) et contribuer à réduire l'impact de l'aviation sur l'environnement. L'objectif des deux sociétés est d'accélérer la démarche d'amélioration du système de management du transport aérien afin d'en accroître l'efficacité et d'éliminer le problème d?encombrement du trafic.

Cet accord, conclu en marge du troisième Sommet de l'Aviation et de l'Environnement de Genève entre les deux sociétés leaders de l'industrie, a été signé par Scott Carson, Président et CEO de Boeing Commercial Airplanes, et Tom Enders, Président et CEO d'Airbus.

"La concurrence entre Airbus et Boeing a été un élément essentiel qui nous a permis de préciser notre approche et nos efforts en vue de rendre l'aviation plus efficiente", a déclaré Scott Carson. "Même si notre vision est souvent différente, nous partageons le même objectif - réduire l'impact environnemental de l'aviation."

?Je suis convaincu que la technologie et l'innovation sont des facteurs clés qui permettront de réduire l'impact environnemental de l'aviation et d'accroître son éco-efficience?, a pour sa part déclaré Tom Enders. "Et la concurrence est un formidable moteur de motivation dans ce domaine. Boeing et Airbus partageant une vision commune en matière d'environnement et de sécurité, il est dans l'intérêt de chacun d'entre nous de coopérer pour atteindre plus rapidement nos objectifs communs."

Cette coopération entre Airbus et Boeing, dont le but est d'aider l'industrie aéronautique et les gouvernements à adopter les solutions les plus efficaces pour la mise en place d'un système optimisé de gestion du trafic aérien, s'inscrit dans le cadre d'une initiative basée sur trois grands principes permettant d?améliorer les performances environnementales de l'aviation. Les deux autres principes sont la concurrence, moteur majeur des avancées environnementales et technologiques donnant lieu à de nouveaux programmes avions tels que l?A380 d?Airbus et le Boeing 787, et une stratégie d'alignement de l'industrie sur les politiques environnementales appropriées.

Au cours des 40 dernières années, l'industrie aéronautique a connu d'importantes améliorations en matière d?efficience des avions avec une réduction de 70 pour cent des émissions de CO2, de 75 pour cent du bruit et de 90 pour cent des hydrocarbures non brûlés. Le conseil consultatif pour la recherche aéronautique en Europe ACARE (Advisory Council for Aeronautics Research in Europe) a pour cible une réduction de 50 pour cent des émissions de CO2 et de 80 pour cent des émissions de NOx d'ici 2020. Un système optimisé de gestion du trafic aérien peut largement contribuer à la réalisation de cet objectif. Les améliorations du système de transport aérien mondial, par exemple des itinéraires optimaux, une meilleure gestion des arrivées et le contrôle de la vitesse, permettront de réduire sensiblement les retards et les temps de vol, d'où des économies de consommation de carburant et une réduction des émissions. De telles améliorations de la gestion du trafic aérien constituent des opportunités majeures pour réduire les émissions de CO2 à court terme.

Airbus est une société EADS.
Back to top