In order to give you a better service Airbus uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies I agree

Search
Newsroom
Search
Newsroom
27 June 2016
Company

Airbus Group inaugure son « Wings Campus » à Toulouse

Toulouse

Toulouse, le 28 juin 2016 - Airbus Group SE (symbole boursier : AIR) a inauguré aujourd’hui son nouveau Siège baptisé « Wings Campus », adjacent à l’Aéroport de Toulouse-Blagnac.

D’une capacité d’accueil de 1500 employés et situé au cœur du pôle de production et d’ingénierie d’Airbus, le nouveau campus abrite le Siège du Groupe et les services partagés. De la pose de la première pierre à la mise en service du site, le chantier de construction aura duré 25 mois. Le « Wings Campus » a été spécialement conçu pour optimiser l’environnement de travail et l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des employés, avec des aménagements tels qu’un espace de travail collaboratif, un restaurant de 5000 m², un centre de fitness, des équipements sportifs de plein air, un café Starbucks et une connexion WiFi extérieure. Les bâtiments éco-efficients sont climatisés par géothermie.

« Le Wings Campus, avec tous ses nouveaux aménagements, reflète notre politique d’innovation, d’internationalisation et de croissance durable », a déclaré Tom Enders, Président exécutif (CEO) d’Airbus Group, lors de la cérémonie d’inauguration. « Nous voulons être un acteur industriel responsable, ouvert, novateur et visionnaire, et souhaitons que nos employés partagent cet esprit. C’est pourquoi nous devons leur offrir le meilleur environnement de travail possible. Les nouvelles installations témoignent de cet engagement global et je tiens à exprimer mes sincères remerciements à toutes celles et ceux qui y ont contribué au cours de ces deux dernières années. Ce qui compte le plus à mes yeux, et que je trouve particulièrement stimulant, c’est que notre nouveau Siège jouxte les pistes de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, c’est-à-dire là où nos produits prennent leur envol. »

Tom Enders a profité de l’événement pour évoquer l’héritage européen de l’aviation, en soulignant le lien entre les pionniers de l’aviation et ce qui représente aujourd’hui la plus grande entreprise aérospatiale d’Europe. En présence de plusieurs invités d’honneur comme Pascal Mailhos, Préfet de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Bernard Keller, Maire de Blagnac, et Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Tom Enders a dévoilé les plaques des allées du campus portant le nom de célèbres aviatrices et aviateurs : Jacqueline Auriol (1917-2000), Amy Johnson (1903-1941), Melitta Gräfin Stauffenberg (1903-1945) et José Ortiz-Echagüe (1886-1980). Le Groupe a également tenu à rendre hommage à Eric Melrose Brown, dit « Captain Winkle Brown » (1919-2016), en baptisant de son nom un restaurant du campus. Plusieurs descendants de ces grandes figures de l’aviation ont assisté à la cérémonie d’inauguration.

« Parmi ces pionniers, peu auraient pu imaginer voir un jour nos pays s’unir pour créer et faire voler des choses sous la bannière d’Airbus. C’est leur passion et leur courage qui a permis à Airbus de voir le jour. Sans eux, nous ne serions pas là aujourd’hui pour célébrer l’inauguration de notre nouveau Siège. Je tiens à saluer tout particulièrement ces trois femmes pilotes et ingénieures. Non seulement elles nous rappellent à quel point notre histoire a été complexe et tumultueuse, mais elles incarnent également le rôle exceptionnel que les femmes ont joué dans l’évolution fructueuse de l’aviation européenne. Nous espérons que leur legs saura inciter davantage de jeunes femmes à rejoindre notre industrie. »

L’inauguration du nouveau Campus de Toulouse-Blagnac scelle la fin du transfert des deux précédents Sièges du Groupe initié en 2013. Le produit de la vente des établissements de Munich (Unterschleissheim) et Paris (Montmorency) aura permis de financer intégralement la construction de ce site.

Des supports complémentaires (photos, vidéos, informations) concernant l’inauguration du nouveau Siège social d’Airbus Group sont à votre disposition sur notre site www.airbusgroup.com/HQ-inauguration

A propos d’Airbus Group

Airbus Group est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2015, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space et Airbus Helicopters - a réalisé un chiffre d’affaires de 64,5 milliards d’euros avec un effectif d’environ 136 600 personnes.

Annexe - Biographies

Jacqueline Marie-Thérèse Suzanne Auriol, née Douet

(née le 5 novembre 1917 à Challans, en Vendée ; décédée le 11 février 2000 à Paris)

Jacqueline Auriol est une aviatrice française, détentrice de plusieurs records du monde de vitesse. Diplômée de l’Université de Nantes, elle entreprend des études à l’Ecole du Louvre à Paris.

En 1937, elle épouse Paul Auriol, fils de Vincent Auriol, futur Président de la République en 1947.

A la suite d’un terrible accident d’avion en 1949, elle subit 33 opérations chirurgicales pendant trois ans. Elle en profite pour étudier l’algèbre, la trigonométrie, l’aérodynamique et les autres matières nécessaires à la qualification de pilote d’essai professionnel.

Elle décroche sa licence de pilote militaire en 1950 et devient l’une des premières femmes pilotes d’essai en France. En 1953, elle est la deuxième femme au monde à franchir le mur du son, à bord d’un Mystère IV, puis devient la première femme à voler sur Concorde, en tant que copilote d’André Turcat.

Entre 1951 et 1963, elle établit cinq records mondiaux de vitesse, toujours en compétition avec sa rivale américaine Jacqueline Cochran.

Son palmarès de records aura débuté en 1951 avec 818 km/h sur Vampire et se sera terminé en 1963 avec 2038 km/h sur Mirage IIIR.

Amy Johnson

(née le 1er juillet 1903 à Kingston upon Hull, en Angleterre ; décédée le 5 janvier 1941 dans l’estuaire de la Tamise)

Amy Johnson est une aviatrice pionnière britannique encore considérée aujourd’hui comme l’une des plus célèbres femmes pilotes du Royaume-Uni.

Diplômée en Economie de l’Université de Sheffield, elle déménage à Londres, où sa carrière d’aviatrice débute au London Aeroplane Club en 1928/29.

Amy Johnson devient vite une héroïne en étant la première femme à réaliser un vol solo entre la Grande-Bretagne et l’Australie. Elle décolle de Croydon le 5 mai 1930 et atterrit le 24 mai à Darwin, en Australie, après un périple de 17 700 km.

Cette épopée est suivie en 1932 d’un vol solo entre l’Angleterre et Cape Town, en Afrique du Sud, qu’elle réitérera en 1936.

Cette année-là, elle épouse le pilote écossais Jim Mollison, avec qui elle effectuera une liaison sans escale entre le sud du Pays de Galle et les Etats-Unis en 1933 à bord d’un DH.89 Dragon Rapide, puis l’année suivante un vol sans escale entre l’Angleterre et l’Inde en un temps record.

Lorsque la Deuxième Guerre mondiale éclate, elle rejoint l’Air Transport Auxiliary (ATA) comme pilote de convoyage au profit de la Royal Air Force.

Le 5 janvier 1941, alors qu’elle convoie un Airspeed Oxford de Prestwick à la base RAF de Kidlington, près d’Oxford, via Blackpool, son avion s’abîme dans l’estuaire de la Tamise, probablement à cause des conditions météo. Les circonstances de l’accident n’ont cependant toujours pas été clairement élucidées à ce jour et sa mort prématurée demeure un mystère.

Melitta Gräfin Stauffenberg, née Schiller

(née le 9 janvier 1903 à Krotoszin, en Pologne ; décédée le 8 avril 1945 près de Straubing)

Melitta Gräfin Stauffenberg est une aviatrice allemande ayant servi l’industrie allemande de l’aviation et la Luftwaffe en tant qu’ingénieure d’essai.

Elle étudie les mathématiques, la physique et l’ingénierie, en se spécialisant dans l’aéronautique à l’Université technique de Munich, d’où elle sort diplômée avec distinction en 1927.

En 1928, elle débute sa carrière au sein du Deutsche Versuchsanstalt für Luftfahrt (DVL), ancêtre du DLR. En 1936, elle rejoint la société berlinoise Askania où elle développe des systèmes de navigation et de direction pour des hydravions comme le Ha 139 et le Dornier Do-18.

En 1937, elle épouse l’historien Alexander Schenk Graf von Stauffenberg et, le
28 octobre 1937, devient la première Allemande à recevoir le titre honorifique de Flugkapitän (« capitaine aviateur ») et l’une des toutes premières ingénieures d’essai. A partir de 1939, elle teste en vol des bombardiers en piqué qu’elle a elle-même contribué à concevoir, cumulant plus de 2500 vols d’essai principalement à Rechlin et Berlin-Gatow.

En 1944, elle est arrêtée avec d’autres membres de la famille Stauffenberg, soupçonnée de connivence avec ses beaux-frères dans la tentative d’assassinat ratée d’Adolf Hitler, mais elle est libérée plus tard pour poursuivre ses essais de développement.

La comtesse von Stauffenberg meurt le 8 avril 1945 après avoir été abattue par un avion de chasse allié près de Straubing, en Bavière, à bord d’un biplan Bücker.

José Ortiz-Echagüe

(né le 2 août 1886 à Guadalajara ; décédé le 7 septembre 1980 à Madrid)

José Ortiz-Echagüe, également connu sous le nom de Don José, sort diplômé à 17 ans de l’Académie d’ingénierie militaire de sa ville. Il devient aéronaute et l’un des premiers à prendre des photos de reconnaissance depuis une montgolfière, en l’occurrence en Afrique du Nord.

En 1911, il devient l’un des tout premiers pilotes brevetés d’Espagne, son document portant le numéro 3. Il se fait connaître en réalisant plusieurs vols spectaculaires.

En 1914, il retourne à la vie civile et travaille quelque temps en France, puis comme ingénieur dans le domaine ferroviaire à Saragosse, l’un des berceaux des premiers aéronefs espagnols. C’est là qu’il effectue son baptême de l’air le 3 avril 1915, et qu’il participe à la production sous licence de six Morane-Saulnier Type L « Parasol ».

En 1917, il crée la société Electromecánica de Cataluña à Madrid, qui produit des pièces de rechange pour l’industrie aéronautique naissante.

En 1923, il devient l’un des pères fondateurs de CASA, où il occupera différents postes de direction jusqu’à sa mort, dont celui de PDG de 1966 à 1970.

Il a également dirigé le constructeur automobile SEAT nouvellement créé.

Eric Melrose Brown, dit « Captain Winkle Brown », Royal Navy

(né le 21 janvier 1919 à Leith, en Ecosse ; décédé le 21 février 2016 à, Redhill, en Angleterre)

Eric Melrose Brown, plus connu sous le diminutif de Winkle, s’est illustré pendant 20 ans dans le domaine des essais en vol. Détenteur de trois records du monde, il a testé en vol 487 types d’aéronef, dont les premiers avions à réaction et avions-fusées, ainsi que les hélicoptères de première génération.

Il doit son surnom de Winkle au fait d’être le plus petit pilote de la Fleet Air Arm. Il survit à 23 accidents graves en tant que pilote opérationnel et d’essai.

Dans l’aéronavale britannique, il cumule 2407 appontages et 2721 décollages par catapultage, ce qui constitue deux records du monde difficilement égalables. Il est le premier à faire atterrir un avion à réaction et un bimoteur sur un porte-avion. Il sera également instructeur auprès des premiers astronautes américains pour la qualification de pilote d’essai naval.

Parfaitement bilingue allemand, Eric Brown est sélectionné pour diriger la création de la Marineflieger en 1958 et restera une figure emblématique de l’aviation européenne jusqu’à la fin de sa longue carrière aéronautique, y compris comme conseiller dans le cadre du programme A380, grâce à son expérience du haut subsonique.

Passionné d’aviation toute sa vie, il participe à l’éveil des jeunes aux vertus de ce milieu. Jusqu’au bout il donnera des conférences en Europe, en Inde et en Californie. En communiquant son savoir et son enthousiasme, il aura suscité d’innombrables vocations dans le domaine aéronautique et spatial, et démontré qu’avec persévérance et passion, les rêves sont à la portée de n’importe qui.

Contact média:

Martin Agüera

+49 (0)175 22 74369
Matthieu Duvelleroy +33 146 974 440

 

Résumé

Les nouveaux bâtiments offrent des espaces de travail plus modernes et dynamiques, propices à la créativité, l’intégration et la collaboration entre équipes et fonctions

Le site marque l’intégration des anciens Sièges de Paris et Munich

Hommage aux pionniers européens de l’aviation

New Singapore Airlines A380 takes to the skies

en fr de es

H160’s third prototype gets its carbon design livery

en

Adieu GRACE-FO

en fr de es
Back to top