In order to give you a better service Airbus uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies I agree

Search
Newsroom
Search
Newsroom
26 February 2015
Company

Airbus Group enregistre un chiffre d’affaires, un EBIT* et un carnet de commandes records en 2014

Munich

Résumé

Le chiffre d’affaires progresse de 5 % à 60,7 milliards d’euros

L’EBIT* reporté est en hausse de 54 % pour passer à 4 milliards d’euros, avec un RoS de 6,7 %

Le bénéfice par action en hausse de 61 % passe à 2,99 euros, malgré la charge sur le programme A400M

  • Le flux de trésorerie disponible est positif, à 2 milliards d’euros, incluant 0,9 milliard d’euros issu des produits de cessions d’actifs.
  • Le dividende proposé pour 2014 est de 1,20 euro par action, en hausse de 60 % par rapport au dividende de 0,75 euro en 2013
  • Airbus Group table sur une légère augmentation de l’EBIT* avant éléments non récurrents en 2015
  • Ajustements des cadences de production : la production de la famille A320 passera
    à 50 appareils par mois à compter du premier trimestre 2017, tandis que celle de l’A330 sera réduite à six appareils par mois à compter du premier trimestre 2016
  • Le carnet de commandes d’Airbus de 6 386 appareils constitue une solide base de croissance

Amsterdam, 27 février 2015 – Airbus Group (symbole boursier : AIR) a publié de solides résultats pour 2014, reflétant une amélioration de la performance opérationnelle, avec des chiffres records en matière de livraisons d’appareils commerciaux, de chiffre d’affaires et de carnet de commandes.

« Nous avons nettement amélioré la rentabilité et la génération de trésorerie en 2014 grâce à une solide performance opérationnelle et un carnet de commandes record à la fin de l’année » a déclaré Tom Enders, Président exécutif d’Airbus Group. « Nous avons livré un nombre d’appareils commerciaux plus élevé que jamais, dont le premier A350, et nos commandes nettes ont représenté, une fois de plus, plus du double du nombre de livraisons. En raison d’une forte demande pour les monocouloirs, nous avons décidé d’augmenter la production de la famille des A320 à 50 appareils par mois à partir de 2017. Parallèlement, nous avons décidé de réduire temporairement la production d’A330 à 6 appareils par mois en 2016. Mais le plus important est que nous confirmons que le seuil de rentabilité pour l’A380 sera atteint en 2015. Nous sommes mobilisés pour faire face aux différents défis opérationnels, notamment la montée en cadence et les coûts de l’A350 et de l’A400M, les premières livraisons de l’A320neo, pour stimuler les ventes d’hélicoptères et continuer à restructurer notre portefeuille dans la Défense et l’Espace ».

Les prises de commandes(2) du Groupe en 2014 se sont élevées à 166,4 milliards d’euros (2013 : 216,4 milliards d’euros(1)), et le carnet de commandes(2) représentait 857,5 milliards d’euros à la fin de l’exercice (fin 2013 : 680,6 milliards d’euros(1)). Airbus a reçu 1 456 commandes nettes d’avions commerciaux (2013 : 1 503 commandes nettes), avec un ratio commandes nettes / livraisons supérieur à deux et un carnet de commandes de 6 386 appareils à la fin de l’année. Les prises de commandes chez Airbus Helicopters portent sur 369 unités (2013 : 422 unités), incluant un ajustement dans le carnet de commandes de 33 NH90. La valeur des prises de commandes d’Airbus Defence and Space a progressé de 4 %, avec un fort dynamisme
des activités spatiales et un bon niveau de commandes d’avions militaires moyens et légers.

Le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 5 % pour atteindre le niveau record de 60,7 milliards d’euros (2013 : 57,6 milliards d’euros(1)). Le chiffre d’affaires de Commercial Aircraft progresse, pour sa part, de 7 %, reflétant la hausse globale des livraisons à 629 appareils (2013 : 626 livraisons) et un mix plus favorable des livraisons, avec 30 A380 contre 25 en 2013. Au 4ème trimestre, le premier A350 XWB a été livré à Qatar Airways, et les normes comptables IAS 11 ont été mises en œuvre pour un nombre limité de contrats
de compagnies de lancement. Le chiffre d’affaires de la division Helicopters a progressé de 4 %, principalement grâce à des programmes gouvernementaux, avec la montée en puissance de l’activité NH90. Au total, les livraisons d’hélicoptères ont totalisé 471 unités (2013 : 497 unités), avec notamment l’entrée en service réussie de l’EC175 au quatrième trimestre, après celle de l’EC145 T2 et de l’EC135 T3 au cours de l’exercice. Le chiffre d’affaires de Defence and Space a été globalement stable, avec un total de huit livraisons d’A400M à quatre pays, ainsi que six lancements d’Ariane 5 au cours de l’exercice.

L’EBIT* avant éléments non récurrents(4) du Groupe est un indicateur de la marge commerciale sous-jacente à l’exception des charges ou bénéfices non récurrents significatifs induits par les variations des provisions pour les programmes ou les restructurations, ou des effets de change. Il s’est amélioré en passant à 4 066 millions d’euros (2013 : 3 537 millions d’euros(1)). L’EBIT* avant éléments non récurrents de Commercial Aircraft a augmenté pour atteindre 2 529 millions d’euros (2013 : 2 214 millions d’euros(1)), démontrant une solide performance sous-jacente. L’EBIT* avant éléments non récurrents d’Helicopters
a légèrement augmenté à 413 millions d’euros (2013 : 397 millions d’euros), en dépit des dépenses de Recherche & Développement (R&D) plus élevées et d’un mix de revenus moins favorable. L’EBIT* avant éléments non récurrents de Defence and Space est resté stable à 920 millions d’euros (2013 : 911 millions d’euros(1)). Les dépenses de R&D autofinancées du Groupe ont atteint un montant de 3 391 millions d’euros (2013 : 3 118 millions d’euros(1)). Le RoS de l’EBIT* avant éléments non récurrents du Groupe s’est amélioré pour atteindre 6,7 % (2013 : 6,1 %(1)).

L’EBIT* reporté(4) a augmenté de 54 %, à 4 040 millions d’euros (2013 : 2 624 millions d’euros(1)), avec un faible niveau d’éléments non récurrents à -26 millions d’euros, qui se composent :

  • d’une charge nette au 4ème trimestre de 551 millions due aux retards sur le programme A400M comme indiqué aux résultats des neuf premiers mois de 2014. Le planning des améliorations militaires progressives et des livraisons associées est actuellement en cours de négociation avec les clients, pour refléter la situation du programme et le calendrier des livraisons révisés. Au cours du dernier trimestre 2014, la direction a passé en revue l’évolution du programme, principalement en raison des défis liés aux fonctionnalités militaires et à la montée en cadence, ainsi que les mesures correctives. D’importantes mesures ont été lancées en vue de garantir les futures livraisons, et le programme fait l’objet d’un suivi rigoureux ;
  • d’une contribution positive de 142 millions d’euros, liée à l’écart de paiement avant livraison en dollars et aux réévaluations bilancielles ;
  • d’un total de 383 millions d’euros lié aux plus-values issues de la cession de 8 % de la participation de la société dans Dassault Aviation et de la vente de la participation dans Patria.

En janvier 2015, Airbus Group et Safran ont finalisé la phase initiale d’intégration de leurs activités respectives dans les lanceurs spatiaux. La co-entreprise Airbus Safran Launchers est maintenant entrée dans sa phase opérationnelle et s’attachera principalement au développement de la nouvelle fusée Ariane 6 et à la continuité de la production d’Ariane 5. Dans une seconde phase, toutes les activités restantes et les actifs industriels d’Airbus Group et de Safran, traitant des lanceurs spatiaux civils et militaires seront intégrés dans cette co-entreprise. Compte tenu de la taille relative des activités apportées respectivement par Airbus Group et Safran, une compensation économique de 800 millions d’euros sera faite par Safran à Airbus Group, dans le but d’atteindre un actionnariat à parts égales dans cette co-entreprise. Les termes et les conditions de la mise en œuvre de la seconde phase, intégrant les ajustements habituels, en particulier au niveau du fonds de roulement, et de la nature et de la date de versement de la compensation, sont encore en cours de finalisation entre les parties. Le multiple implicite pour les activités qui ont contribué à la co-entreprise par Airbus Defence and Space est 12 x EBITA 2014 (7)

Le résultat net(5) s’élève à 2 343 millions d’euros (2013 : 1 473 millions d’euros(1)), avec une augmentation du bénéfice par action à 2,99 euros (2013 : 1,86 euro(1)). Le résultat net et le bénéfice par action ont fortement progressé en dépit du résultat financier à -778 millions d’euros (2013 : -610 millions d’euros(1)) qui incluait une valorisation du taux de change négative de 341 millions d’euros engendrée par l’affaiblissement de l’euro au quatrième trimestre. Le flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions s’est fortement relevé à 1 109 millions d’euros (2013 : -811 millions d’euros(1)), traduisant une forte performance au 4ème trimestre et les efforts déployés pour améliorer le flux de trésorerie du Groupe durant l’année. Les produits de cessions ont d’autant plus stimulé le flux de trésorerie à € 2 002 millions (2013 : € -827 millions). La position de trésorerie nette fin 2014 s’élevait à 9,1 milliards d’euros (fin 2013 : 8,5 milliards d’euros(1)), après prise en compte de 587 millions d’euros au titre du paiement du dividende 2013 et de 462 millions d’euros de cotisations versées au régime de retraites. La position de trésorerie brute au 31 décembre 2014 s’élevait à 16,4 milliards d’euros.

Sur la base du bénéfice par action de 2,99 euros, le Conseil d’administration d’Airbus Group proposera lors de l’Assemblée générale annuelle le paiement d’un dividende de 1,20 euro par action pour 2014,  le 3 juin 2015 (2013 : 0,75 euro par action). La date d’arrêté des positions sera le 2 juin 2015. « Afin de refléter les progrès financiers réalisés l’année dernière et les perspectives 2015, nous proposons un paiement dans le haut de la fourchette de notre politique de dividendes déclarée. Un dividende à 1,20 euro par action implique une croissance de 60 % par rapport à 2013 et un taux de distribution des bénéfices de 40 % », a déclaré Harald Wilhelm, le directeur financier d’Airbus Group.

Perspectives

Pour établir ses perspectives en 2015, Airbus Group table sur des taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien international conformes aux prévisions indépendantes qui prévalent et sur l’absence de perturbation majeure.

Les livraisons d’Airbus devraient être légèrement supérieures à 2014 et une augmentation du carnet de commandes des avions commerciaux est à nouveau anticipée.

En 2015, avant les fusions et acquisitions (M&A), Airbus Group anticipe une augmentation des revenus et une légère hausse de son EBIT* avant éléments non récurrents.

Sur la base de ses perspectives actuelles en matière de montée en cadence industrielle, Airbus Group vise un flux de trésorerie disponible avant fusions & acquisitions équilibré en 2015.

Airbus Group prévoit une augmentation supplémentaire de son bénéfice par action et de son dividende par action en 2015.

* Airbus Group utilise l’EBIT avant amortissement des écarts d’acquisition et éléments exceptionnels comme indicateur-clé de ses performances économiques. Le terme « éléments exceptionnels » désigne des éléments comme les dotations aux amortissements des ajustements à la juste valeur se rapportant à la fusion d’EADS, à la création de la société Airbus intégrée et à la création de MBDA, ainsi que les dépréciations constatées en résultat sur les écarts d’acquisition générés à l’occasion de ces transactions.

Airbus Group

Airbus Group est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2014, le Groupe – qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space et Airbus Helicopters – a dégagé un chiffre d’affaires de 60,7 milliards d’euros avec un effectif d’environ 138 600 personnes.

Avis aux rédacteurs : Téléconférence d’Airbus Group en direct sur Internet destinée aux analystes

Vous pouvez écouter aujourd’hui à 10h30 CET la téléconférence des résultats annuels 2014 avec les analystes donnée par le Président exécutif, Tom Enders, et par Harald Wilhelm, Directeur financier, sur le site Internet d’Airbus Group : www.airbusgroup.com. Cliquez sur la bannière située sur la page d’accueil. Une version enregistrée sera mise à disposition ultérieurement.

Pour davantage de renseignements sur la Conférence de presse sur les résultats annuels 2014 et la retransmission en direct, rendez-vous sur www.airbusgroup.com/APC2015.

Mentions de préservation :

Certaines des déclarations contenues dans le présent communiqué de presse ne correspondent pas à des faits, mais à des prévisions ou à des estimations fondées sur l’opinion des dirigeants. Ces déclarations prévisionnelles reflètent les points de vue et les hypothèses d’Airbus Group à la date de ce document et supposent certains risques et incertitudes, susceptibles d’induire d’importantes différences entre les résultats, performances ou événements réels et ceux anticipés dans ces déclarations.

Dans le cadre du présent communiqué, les termes « anticiper », « estimer », « prévoir », « pouvoir », « projeter » et autres expressions similaires ne sont employés que pour formuler des prévisions.

Ces informations prévisionnelles reposent sur un certain nombre d’hypothèses, parmi lesquelles : la demande de produits et services d’Airbus Group, la taille des marchés actuels et futurs desdits produits et services, les performances internes, le financement-clients, les performances des clients, fournisseurs et sous-traitants, les négociations de contrats ou le succès de certaines campagnes de vente en cours.

Ces informations prévisionnelles ne sont assorties d’aucune certitude et les résultats et tendances effectifs futurs sont susceptibles de varier de manière significative, en fonction de certains facteurs, parmi lesquels : conditions macroéconomiques, conditions de travail (notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie) ; risques juridiques, financiers et gouvernementaux inhérents aux transactions internationales ; caractère cyclique de certaines activités d’Airbus Group ; volatilité du marché de certains produits et services ; risques liés aux performances des produits ; conflits du travail ; facteurs susceptibles de conduire à des perturbations importantes et durables dans le secteur du transport aérien mondial ; résultats des processus politiques et juridiques engagés, et notamment des incertitudes entourant le financement de certains programmes par les États ; consolidation industrielle des concurrents dans le secteur aérospatial ; coût de développement et succès commercial des nouveaux produits ; fluctuation des taux de change et des taux d’intérêt ; fluctuations entre l’euro et le dollar américain et d’autres devises ; litiges en justice et autres risques et incertitudes économiques, politiques et technologiques. Le « Document d’Enregistrement » de la Société daté du 4 avril 2014 contient des informations complémentaires relatives à ces différents facteurs. Pour plus d’informations, voir www.airbusgroup.com.

Le chiffre daffaires du T4 2014 a progressé de neuf pourcent par rapport au quatrième trimestre 2013, bénéficiant de la hausse des livraisons et les effets de change favorables.

L’EBIT* du T4 a fortement progressé à 1 457 millions d’euros, grâce à l’amélioration de la performance de Commercial Aircraft. De plus, une charge négative de 434 millions d’euros a été enregistrée au T4 2013 au titre du programme A350 XWB, alors que le T4 2014 comprenait quant à lui un élément non récurrent positif de change à hauteur de 149 millions d’euros.

Notes de bas de page :

  1. Les chiffres de l’exercice 2013 ont été retraités afin de refléter l’application des normes IFRS 10 et 11. Chaque fois que cela est nécessaire, les chiffres des divisions sont également retraités afin de refléter la nouvelle structure du Groupe depuis le 1er janvier 2014.
  2. Les contributions des activités avions commerciaux aux prises de commandes et au carnet de commandes s’entendent sur la base des prix catalogue.

  3. Résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciation, amortissements et éléments exceptionnels.

  4. Résultat opérationnel avant intérêts et impôts, écarts d’acquisition et éléments exceptionnels.

  5. Airbus Group continue d’employer le terme « résultat net ». Celui-ci est identique au bénéfice pour la période imputable aux actionnaires de la société mère, selon les normes IFRS.

  6. Projet de résolution à soumettre à l’Assemblée générale annuelle de 2015.

  7. Résultat opérationnel avant intérêts, impôts, et amortissement des biens immatériels.

 

Contacts pour les médias :

Matthieu Duvelleroy +33 (0)1 42 24 24 25
Rod Stone

+33 (0) 6 30 52 19 93

Airbus Group – Résultats du quatrième trimestre (T4) 2014

Airbus Group

T4 2014

T4 2013(1)

Variation

Chiffre daffaires, en millions

20 216

18 620

+9 %

EBIT avant éléments non récurrents(4), en millions

1 476

1 217

+21 %

EBIT(4), en millions

1 457

493

+196 %

Résultat net(5), en millions

944

270

+250 %

Bénéfice par action (BPA)(5)

1,21 

0,34

+256 %

 

Par Division

Chiffre d’affaires

EBIT(4)

(en millions d’€)

T4 2014

T4 2013(1)

Variation

T4 2014

T4 2013(1)

Variation

Commercial Aircraft

13 460

12 166

+11 %

898

70

+1 183 %

Helicopters

2 264

2 165

+5 %

172

180

-4 %

Defence and Space

4 828

4 739

+2 %

39

303

-87 %

Siège social / Éliminations / Autres

-336

-450

-

348

-60

-

Total

20 216

18 620

+9 %

1 457

493

+196 %

 

 

Airbus Group – Résultats de l’exercice 2014 (en euros)

Airbus Group

Exercice 2014

Exercice 2013(1)

Variation

Chiffre daffaires, en millions

60 713

57 567

+5 %

dont activités de défense, en millions

10 993

10 791

+2 %

EBITDA(3), en millions

6 147

4 497

+37 %

EBIT avant éléments non récurrents(4), en millions

4 066

3 537

+15 %

EBIT(4), en millions

4 040

2 624

+54 %

Dépenses de recherche et développement, en millions

3 391

3 118

+9 %

Résultat net(5), en millions

2 343

1 473

+59 %

Bénéfice par action (BPA)(5)

2,99

1,86

+61 %

Flux de trésorerie disponible, en millions

2 002

-827

-

Flux de trésorerie disponible avant fusions acquisitions, en millions

1 109

-811

-

Flux de trésorerie disponible avant financements-clients, en millions

1 894

-508

-

Dividende par action(6)

1,20 

0,75

+60%

Prises de commandes(2), en millions

166 430

216 418

-23 %

 

Airbus Group

31 déc. 2014

31 déc. 2013(1)

Variation

Carnet de commandes(2), en millions

857 519

680 560

+26 %

dont activités de défense, en millions

42 240

42 630

-1 %

Position de trésorerie nette, en millions

9 092

8 454

+8 %

Effectif

138 622

138 404

0 %

 

Par Division

Chiffre d’affaires

EBIT(4)

(en millions d’€)

Exercice 2014

Exercice 2013(1)

Variation

Exercice 2014

Exercice 2013(1)

Variation

Commercial Aircraft

42 280

39 494

+7 %

2 671

1 593

+68 %

Helicopters

6 524

6 297

+4 %

413

397

+4 %

Defence and Space

13 025

13 121

-1 %

409

659

-38 %

Siège social / Éliminations / Autres

-1 116

-1 345

-

547

-25

-

Total

60 713

57 567

+5 %

4 040

2 624

+54 %

 

Par Division

Prises de commandes(2)

Carnet de commandes(2)

(en millions d’€)

Exercice 2014

Exercice 2013(1)

Variation

31 déc. 2014

31 déc. 2013(1)

Variation

Commercial Aircraft

150 085

199 261

-25 %

803 633

625 595

+28 %

Helicopters

5 469

5 775

-5 %

12 227

12 420

-2 %

Defence and Space

12 225

11 808

+4 %

43 075

43 208

 0 %

Siège social / Éliminations / Autres

-1 349

-426

-

-1 416

-663

-

Total

166 430

216 418

-23 %

857 519

680 560

+26 %

 

Airbus delivers 50th A320 Family aircraft assembled in the U.S.

en

Azores Airlines takes delivery of its first A321neo

en

Airbus Board of Directors Announces Top Management Succession Plan

en fr de es
Back to top