L’Airbus A350 XWB termine son « Route Proving » à travers le monde

En route vers la certification de type au troisième trimestre de cette année

14 August 2014 Press Release

L’A350-900, dernier-né des gros-porteurs dans le monde, a effectué avec succès une série d’essais d’endurance et d’évaluation en ligne (‘Route Proving’) et reçu un accueil enthousiaste dans chacune des 14 villes dans lesquelles il s’est rendu au cours des trois dernières semaines. Au cours des vols du ‘Route Proving’ technique, l’appareil doit démontrer qu’il est prêt à être exploité en compagnie à l’échelon mondial. Cette dernière série d’essais est nécessaire pour obtenir la certification de type de l’appareil, prévue au troisième trimestre de cette année.

L’A350 XWB, en provenance d’Helsinki en Finlande, a atterri à Toulouse, le 13 août (17:00 UTC), achevant ainsi avec succès ses essais d’endurance et d’évaluation en ligne. Cet exercice a été réalisé avec l’avion d’essai MSN 005, au cours d’un voyage impressionnant de 20 jours dans le monde entier, qui comprenait un survol du Pôle Nord, de tous les océans et  des escales dans 14 aéroports internationaux majeurs. Au cours de ces vols, l’appareil a parcouru près de 81700 nm /151300 km en quelque 180 heures de vol, tous ayant été réalisés conformément au calendrier prévu. L’appareil était piloté par des équipages Airbus ainsi que par des équipages du Qatar sur les vols reliant Doha à Perth, Moscou et Helsinki. Des pilotes de l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA) ont également pris les commandes de l’appareil sur deux étapes de vol.

L’un des temps forts a été le vol au départ de l’aéroport international Tambo de Johannesburg, situé at 5 558 pieds (1 694m) au-dessus du niveau de la mer, à destination de Sydney. Ce vol a démontré les excellentes performances de l’A350 sur les aéroports situés en altitude. Les vols reliant Johannesburg à Sydney et Auckland à Santiago du Chili ont démontré la capacité de l’appareil à réaliser des vols très longs courriers ou des vols ETOPS (vols biréacteurs longue distance loin des aéroports adéquats).

 “Les performances de l’appareil ont été remarquables et ont confirmé le niveau élevé de maturité déjà observé tout au long des essais de développement et de certification. Comme prévu, nous sommes prêts pour la certification de type qui aura lieu dans les semaines à venir”, a déclaré Fernando Alonso, Senior Vice President Flight & Integration Tests, avant d’ajouter : “je suis sûr que l’avion est prêt pour la mise en ligne et qu’il répond aux attentes de nos clients.”

Les essais techniques d’endurance et d’évaluation en ligne qui ont débuté le 24 juillet à Toulouse concernent les destinations suivantes : Francfort, Singapour et Hong-Kong. Lors du troisième voyage, l’appareil s’est rendu à Johannesburg, Sydney, puis Auckland, Santiago du Chili et Sao Paulo. Pour son quatrième et dernier voyage il a rejoint Perth puis Doha, Moscou et Helsinki.

A chaque destination, l’A350 XWB a réalisé les performances attendues et atterri dans les délais. Des contrôles de maintenance standard ont été effectués et la compatibilité avec les opérations aéroportuaires normales a été testée. Le système d’atterrissage automatique de l’A350 XWB a également fait ses preuves au cours d’un vol local effectué à Johannesburg.

L’A350 XWB est l’appareil le plus récent de la famille de gros-porteurs d’Airbus leader sur le marché. L’A350 XWB, toute nouvelle famille de long-courriers de moyenne capacité, permet à ses clients de réaliser des économies de carburant de 25%, comprend trois versions pouvant accueillir de 276 à 369 passagers. L’A350, doté d’un fuselage et d’une voilure en fibre de carbone, définit de nouveaux standards en termes de confort, d’efficience opérationnelle et de rentabilité. A fin juin 2014, l’A350 XWB totalisait 742 commandes émanant de 38 clients dans le monde.