Résultats d' Airbus pour 2006

 

17 January 2007 Press Release

Les résultats financiers sont actuellement encore en cours de préparation, mais les estimations font état d?un résultat d?exploitation (EBIT) négatif en 2006, selon les déclarations d?EADS aujourd?hui.

 

En revanche, les livraisons d?Airbus ont continué à augmenter en 2006, atteignant dans ce domaine un niveau sans précédent. En outre, 2006 a été, pour Airbus, sa deuxième meilleure année en termes de ventes.

 

Airbus a livré 434 avions, ce qui représente un chiffre d?affaires estimé à quelque 26 milliards d?euros. Les livraisons effectuées en 2006 se décomposent comme suit : 339 monocouloirs, neuf A300 cargos et 86 gros porteurs long-courriers, ce qui porte à 4 564 le nombre total des livraisons à ce jour.

 

Avec l?enregistrement de 824 nouvelles commandes brutes, l?année 2006 est, pour Airbus, sa deuxième meilleure année en terme de ventes. Ces commandes, qui représentent 44 pour cent du marché, incluent 673 monocouloirs, 134 A330, A340 et A350, ainsi que 17 A380. Les commandes nettes correspondent à 790 appareils, soit une part de marché de 43 pour cent. Evaluées à 75,1 milliards de dollars US aux prix catalogue, les commandes brutes représentent 40 pour cent de la valeur des transactions totales.

 

Fin 2006, Airbus totalisait un carnet de commandes de 2 533 avions, ce qui représente 51 pour cent du backlog d?appareils de plus de 100 sièges. Ce chiffre correspond à une augmentation de 17 pour cent par rapport au carnet de commandes de l?année dernière, qui constituait déjà un record, et représente, aux cadences de production actuelle, très soutenues, cinq années d?activité. C?est le carnet de commandes le plus important de toute l?histoire d?Airbus, et de l?histoire de l?aéronautique en général.

 

Le développement technique du programme A380 s?est très bien déroulé et a abouti, en décembre dernier, à l?obtention par le tout nouveau double-pont de la certification de type décernée conjointement par l?AESA et la FAA. Cette certification témoigne des qualités techniques de l?appareil, malgré les problèmes industriels qui ont entraîné les retards de livraisons dans ce programme.

 

En 2006, Airbus a également reçu le feu vert pour le lancement industriel de sa toute nouvelle famille de long-courriers A350XWB, qui se déclinera dans des versions de 270 à 350 sièges et dont le premier exemplaire sera mis en ligne en 2013. En outre, Airbus a proposé à ses clients un nouveau cargo gros porteur, l?A330-200F.

 

« Nos estimations financières sont la conséquence des difficultés rencontrées en 2006, notamment du retard au niveau du programme A380. Nous tenons également compte du lancement de l?A350XWB et des conséquences financières de Power 8 sur l?année 2006 » a déclaré Louis Gallois, Président et CEO d?Airbus. « Nous voulons partir sur de bonnes bases et nous nous préparons à devenir un nouvel Airbus ».

 

Les turbulences de 2006, notamment une faiblesse persistante du dollar, obligent Airbus à fournir de gros efforts. Nous allons à présent procéder à la mise en ?uvre du nouveau plan de compétitivité d?Airbus, baptisé Power8. Ce plan prend en compte tous les aspects de notre société afin de la rendre plus rationalisée, plus intégrée, plus efficace et plus productive. Power8 est la condition de notre réussite et de notre rentabilité à l?avenir et nous permettra de servir encore mieux nos clients », a-t-il ajouté.

 

Airbus est une société EADS.