Lancement du premier vol passager régulier au monde avec du biocarburant

Lancement du premier vol passager régulier au monde avec du biocarburant

Lufthansa et Airbus franchissent un grand pas en avant vers une aviation durable

15 July 2011 Press Release

Lufthansa a lancé les tout premiers vols passagers quotidiens au monde effectués avec du biocarburant. Les quatre vols quotidiens aller-retour reliant Hambourg à Francfort seront les premiers au monde à utiliser un mélange de biocarburants composé à 50 % d’esters et acides gras hydrotraités (HEFA). Ces vols font suite à l’approbation de l’utilisation de ce type de carburant par l’ASTM, organisation développant les normes carburant dans le monde, le 1er juillet dernier. Les normes approuvées ont été publiées le 13 juillet dernier.

L’appareil est un A321 d’Airbus, équipé de réacteurs IAE (International Aero Engines). Le rôle d’Airbus consiste à fournir une assistance technique et surveiller les propriétés du carburant. Ces vols quotidiens se poursuivront initialement pendant six mois, dans le cadre du projet R&T ‘Burn Fair’, afin d’étudier l’impact à long terme des biocarburants durables sur les performances avion.

“Lufthansa est la première compagnie aérienne au monde à utiliser du biocarburant pour ses vols quotidiens. Cette étape supplémentaire est en parfaite cohérence avec la stratégie de durabilité que Lufthansa poursuit avec succès depuis des années. Nous voulons assurer des transports aériens durables à l’avenir, en menant des travaux de recherche et développement dès aujourd’hui”, a indiqué Christoph Franz, CEO de Lufthansa.

“La qualité du carburant est un point essentiel dans l’aviation. La technologie NExBTL de Neste Oil est très bien adaptée à la production de carburants destinés à l’aviation qui répondent aux normes de qualité les plus strictes de l’industrie”, a pour sa part ajouté Matti Lievonen, Président et CEO de Neste Oil. “En tant que pionnier dans ce domaine, nous sommes très fiers de coopérer avec Airbus et Lufthansa. Nous sommes certains que les carburants renouvelables destinés à l’aviation ont un réel potentiel à l’avenir.”
 
“Airbus est fier de son rôle de catalyseur, qui permet de réunir les différentes parties prenantes afin d’accélérer la commercialisation des biocarburants. Ces vols quotidiens utilisant du biocarburant représentent une étape significative en vue de poursuivre sur la voie d’un avenir durable pour l’aviation”, a souligné Tom Enders, Président et CEO d’Airbus.

Le biocarburant renouvelable destiné à l’aviation est fourni par la société Neste Oil basée en Finlande. Toutes les matières premières renouvelables utilisées pour la production de ce biocarburant (NExBTL) sont conformes aux critères exigeants de durabilité de l’Union Européenne, et sont totalement traçables jusqu’à leur source.

La Feuille de Route d’Airbus sur les carburants alternatifs a pour but de faire du biocarburant pour l’aviation une réalité, en rassemblant les parties prenantes dans une ‘chaîne de valeur’, pour accélérer sa commercialisation de façon socialement responsable. En fournissant une expertise technique et les données rassemblées à partir d’une série de vols effectués avec du carburant alternatif, Airbus a été sur le devant de la scène dans l’obtention de l’approbation (décernée aujourd’hui) de l’utilisation d’un mélange à part égale de biocarburant et de kérosène.

Note aux rédacteurs :

Airbus a contribué à la mise en place de cinq projets de chaînes de valeur en collaboration avec les compagnies aériennes, les différentes parties prenantes et les raffineries du monde entier, pour permettre l’accélération de la commercialisation des biocarburants pour l’aviation, avec pour objectif de créer une chaîne de valeur dans chaque continent d’ici à 2012.

Airbus a joué un rôle déterminant dans l’approbation de l’utilisation à 50 % de carburant Fischer Tropsch (en juin 2009) et d’esters et acides gras hydrotraités (HEFA) en juillet 2011, grâce aux efforts des compagnies aériennes dans le monde entier (lors du premier vol effectué avec du biocarburant en Amérique Latine, suivi du premier vol commercial au monde avec un mélange de GTL à 50 %, puis en février 2008, du premier vol au monde jamais réalisé par un avion commercial (A380) avec du GTL (Gas-to-Liquid).