Airbus fait entrer la gestion du trafic aérien (ATM) dans la quatrième dimension

Airbus, partenaire pour un espace aérien européen plus efficace

21 February 2012 Press Release

Le premier vol au monde, utilisant une nouvelle technologie optimisée de gestion du trafic aérien en quatre dimensions, a eu lieu avec l’A320 d’essai d’Airbus. L’avion a décollé de Toulouse pour rejoindre Copenhague et Stockholm. Le projet est baptisé ‘I-4D’ (Initial-4D).

Les bénéfices majeurs de I-4D sont une réduction significative de la consommation de carburant et des émissions de CO2 (conforme aux objectifs du programme SESAR* qui exige une réduction par vol de dix pour cent de l’impact sur l’environnement), ainsi qu’une réduction des retards et, en conséquence, des vols plus courts et plus agréables pour les passagers.

Cet essai en vol a permis de tester une solution concrète pour améliorer le système européen existant, dont la capacité atteint aujourd’hui ses limites. C’est une première mondiale dans la démarche de transformation du système actuel de gestion du trafic aérien.

Après sa certification et son industrialisation, l’I-4D permettra aux appareils de planifier leurs vols et de suivre une trajectoire optimisée et efficiente, sans qu’il soit nécessaire aux contrôleurs de communiquer des instructions de guidage. Ainsi, les flux de trafic seront plus prévisibles et le système facilitera les opérations de descente continue vers les aéroports. Le nombre d’appareils en trajectoire d’attente sera donc considérablement réduit.

Le système I-4D de gestion des trajectoires est basé sur une fonction embarquée qui calcule les données et les transmet au sol, permettant à l’appareil de suivre une trajectoire précise, après coordination avec les systèmes sol. Cette procédure, qui porte le nom de ‘trajectoire 4D’, est décrite en trois dimensions (latérale, longitudinale et verticale) et inclut en outre un temps cible pour atteindre un point de convergence spécifique (le temps constituant la quatrième dimension).

L’I-4D est un premier pas vers le développement de l’un des piliers essentiels du programme SESAR : concilier la densité croissante du trafic et l’efficacité des vols. Ce système est le résultat de plusieurs mois de collaboration entre les différents partenaires du programme SESAR.

L’un des principaux rôles d’Airbus a été de tester les évolutions des systèmes de gestion de vol (Navigation) et de communication, puis de les intégrer dans l’architecture réelle des appareils.

De nouveaux essais en vol et des simulations sont prévus en 2012 et 2013. La mise en opération I-4D est prévue en Europe à compter de 2018.

A propos d’Initial-4D

Partenaires opérationnels : Airbus, EUROCONTROL MUAC (Maastricht Upper Area Control Centre) et NORACON 
Partenaires industriels sol : Indra et Thales ATM
Partenaires espace aérien : Honeywell, Thales Avionics et Airbus

*A propos de SESAR

Le programme SESAR (Single European Sky ATM Research) est un partenariat public-privé visant à améliorer le contrôle du trafic aérien dans le ciel européen, éliminer les problèmes de congestion qui paralysent les aéroports et réduire l’impact environnemental du transport aérien dans le monde. 
L’I-4D est l’un des projets d’un vaste programme visant à atteindre les objectifs définis par SESAR.

Airbus contribue largement à toutes les activités et est chargé du lot industriel relatif aux avions dont le but est de définir les solutions embarquées qui répondront aux objectifs d’amélioration identifiés dans le plan directeur du programme SESAR.
http://www.sesarju.eu/programme/highlights/i-4d-flight