Airbus démarre le développement de l’A320neo avec le réacteur PW1100G

Airbus démarre le développement de l’A320neo avec le réacteur PW1100G

Mise en service plus tôt que prévu, en octobre 2015

6 April 2011 Press Release

Les clients ont choisi le turboréacteur PW1100G de Pratt & Whitney pour démarrer le développement de la famille A320neo. Ce choix ouvre la voie au lancement effectif de la phase de développement industriel. En parallèle, avec à ce jour plus de 300 engagements au total pour la famille A320neo, Airbus répond à cet accueil spectaculaire sur le marché, en annonçant l’avancement de la date de mise en ligne de l’appareil de 2016 à octobre 2015.

Grâce à ses nouveaux moteurs plus efficients et à ses Sharklets, grands dispositifs d’extrémités de voilure, l’A320neo affichera des économies de carburant pouvant atteindre 15 pour cent, ce qui représente jusqu’à 3 600 tonnes d’émissions de CO2 en moins par an et par avion. En outre, l’A320neo, qui permettra d’obtenir une réduction à deux chiffres des émissions de NOx et une réduction du niveau sonore des moteurs, sera un bon voisin sur tous les aéroports où les compagnies l’exploiteront.

“La demande exceptionnelle sur le marché pour les appareils de la famille A320neo, à l’heure où les compagnies reconnaissent les avantages opérationnels, économiques et environnementaux que le neo leur apportera, nous a encouragés à avancer la date de mise en ligne de cet appareil à octobre 2015”, a déclaré John Leahy, Chief Operating Officer Customers d’Airbus.

“Avec nos partenaires motoristes Pratt & Whitney et CFMI, nous mettons tout en œuvre pour que le premier A320neo soit mis en ligne par nos clients dès que possible”, a-t-il ajouté.

La famille A320 (A318, A319, A320 et A321) est reconnue comme la référence sur le marché des monocouloirs. Près de 7 000 appareils de la famille A320 d’Airbus ont été commandés et plus de 4 600 livrés à plus de 320 clients et utilisateurs dans le monde. L’A320neo offrira une cellule identique à plus de 95 pour cent à celle des appareils existants, facilitant son intégration au sein de flottes existantes, ainsi qu’une autonomie accrue de quelque 950 km/500 nm supplémentaires, ou une charge marchande de deux tonnes supplémentaires. Les réacteurs proposés pour l’A320neo sont le LEAP-X de CFM International ou le PurePower PW1100G de Pratt & Whitney.