Airbus, Boeing et Embraer coopèrent en vue de la commercialisation des biocarburants aéronautiques

L’accélération de leur mise sur le marché est un élément clé de la stratégie de croissance durable de l’industrie

22 March 2012 Press Release

EADS / Airbus, Boeing et Embraer ont signé aujourd’hui un protocole d’accord officialisant leur collaboration pour le développement de biocarburants ‘drop-in’ à un prix abordable. Les trois avionneurs leaders ont convenu de rechercher des opportunités collaboratives en vue de s’adresser de façon unanime aux gouvernements, aux producteurs de biocarburants et aux autres parties prenantes majeures, afin de soutenir, promouvoir et accélérer la disponibilité de nouvelles sources de carburants aéronautiques durables. 

Tom Enders, Président et CEO d’Airbus, Jim Albaugh, Président et CEO de Boeing Commercial Airplanes, et Paulo César Silva, Président d’Embraer Commercial Aviation, ont signé cet accord à l’occasion du Sommet de l’Aviation et de l’Environnement de Genève, organisé par l’ATAG (Air Transport Action Group).

“Nous avons beaucoup progressé au cours des dix dernières années sur la réduction de l’empreinte CO2 de notre industrie : alors que le trafic aérien a augmenté de 45 pour cent, la consommation de carburant affiche une hausse de seulement trois pour cent”, a déclaré Tom Enders. “La production et l’utilisation de quantités durables de biocarburants aéronautiques sont essentielles si nous voulons atteindre nos objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2. Nous contribuons à ces avancées grâce à notre investissement en R&T, notre réseau croissant de chaînes de valeur à l’échelle mondiale, et le soutien que nous apportons à la Commission Européenne pour parvenir à la production de quatre pour cent du biocarburant utilisé dans l’aviation d’ici 2020."

"L’innovation, les technologies et la concurrence nous encouragent à œuvrer afin que nos produits respectifs affichent les plus hauts niveaux de performance”, a commenté Jim Albaugh. “Grâce à notre détermination commune en vue de réduire les impacts environnementaux de l’aviation, et à nos efforts collectifs pour le développement de carburants durables, nous pouvons accélérer leur mise sur le marché et agir pour le bien de notre planète.”

"Nous nous sommes tous engagés à jouer un rôle de premier plan dans le développement de technologies qui permettront le développement de biocarburants aéronautiques et leur application plus rapidement que si nous agissions de manière indépendante”, a ajouté  Paulo César Silva, Président d’Embraer, Commercial Aviation. “Rares sont ceux qui savent que le programme de biocarburants destinés à l’industrie automobile au Brésil a vu le jour au sein de notre communauté de recherche aéronautique au cours des années 70. Et nous continuerons à écrire l’histoire.”
L’accord de collaboration soutient l’approche multidimensionnelle de l’industrie visant à réduire en permanence les émissions de carbone générées par l’industrie. L’innovation continue, stimulée par le dynamisme concurrentiel du marché qui encourage chaque avionneur à améliorer en permanence la performance de ses produits, et la modernisation du trafic aérien, sont d’autres aspects essentiels qui permettront d’atteindre une croissance neutre en carbone à partir de 2020 et de réduire de 50 pour cent les émissions générées par l’industrie d’ici 2050, par rapport aux niveaux de 2005.

“Cette situation, où ces trois avionneurs leaders mettent de côté leurs différences concurrentielles et travaillent ensemble pour soutenir le développement de biocarburants, démontre la détermination de l’industrie et l’importance qu’elle attache aux solutions durables”, a déclaré pour sa part Paul Steele, Executive Director de l’ATAG. “Grâce à ce type d’accords de collaboration impliquant l’industrie dans son ensemble, l’aviation fait tout son possible pour obtenir des réductions mesurables des émissions de carbone, tout en continuant à assurer une forte valeur économique et sociale à l’échelle mondiale.”

Ces trois sociétés sont des membres affiliés du groupement des utilisateurs de carburant durable pour l’aviation (Sustainable Aviation Fuel Users Group - www.safug.org), qui comprend 23 compagnies aériennes majeures consommant environ 25 pour cent du carburant utilisé annuellement par l’aviation.

Les chaînes de valeur réunissent les producteurs, les raffineries, les compagnies aériennes et les législateurs en vue d’accélérer la commercialisation des biocarburants durables. A ce jour, Airbus a établi des chaînes de valeur au Brésil, au Qatar, en Roumanie, en Espagne et en Australie, et prévoit la mise en place d’une chaîne de valeur sur chaque continent. Pour l’aviation, les alternatives aux biocarburants sont limitées. C’est pourquoi Airbus est convaincu que les types d’énergies doivent être priorisés en fonction du mode de transport.  

EADS Innovation Works pilote la recherche en biocarburants du groupe EADS. Le protocole d’accord signé aujourd’hui couvre également le développement de normes industrielles ouvertes, et de méthodologies permettant l’évaluation des cycles de vie du carbone et de l’énergie.

Airbus, Boeing et Embraer sont présents dans le monde entier pour encourager l’établissement de chaînes d’approvisionnement régionales, et les trois avionneurs ont participé à un grand nombre de vols utilisant des biocarburants depuis que les organismes internationaux de normalisation ont donné leur accord pour leur utilisation commerciale en 2011.