A Nagoya, au Japon, Airbus contribue à la diffusion du message des Nations Unies sur la biodiversité

Les conclusions de l'enquête ‘Airbus Bio-Index’ sont présentées à l’occasion de la Conférence Internationale de la Jeunesse

26 October 2010 Press Release

Un jeune sur sept dans le monde ne sait pas ce que signifie "espèce menacée", selon une enquête dont les conclusions sont présentées aujourd'hui, à l'occasion de la 10ème édition de la Conférence des Parties de la Convention sur la Diversité Biologique (COP 10) qui se tient actuellement au Japon.

Ces conclusions sont issues d'un rapport commandé par Airbus. Depuis 2008, l'avionneur travaille en partenariat avec la Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique (CBD), utilisant son rayonnement mondial pour relayer l'initiative Green Wave de la CBD et sensibiliser davantage le public sur la variété et la richesse de toutes les formes de vie sur la Terre.

Cette enquête, menée à l'échelle internationale sur l'état des connaissances, la compréhension et l'appréciation du monde de la nature, s'est adressée à plus de 10 000 enfants et adolescents âgés de 5 à 18 ans. Il en ressort que les jeunes qui placent la télévision ou les jeux informatiques au premier rang d'importance sont 10 fois plus nombreux que ceux qui optent pour la sauvegarde de l'environnement (40 % et 4 % respectivement). Et alors que les taux d'extinction des espèces sont estimés à environ 1 000 fois le taux naturel, seuls 9 % de ces jeunes considèrent la protection des animaux comme étant primordiale.

Interrogé dans les coulisses de la Conférence, Rainer Ohler, SVP Public Affairs & Communications d’Airbus, a déclaré : “L'enquête 'Airbus Bio-Index' démontre qu'il reste fort à faire pour éduquer la génération de demain sur la nécessité de protéger le monde qui l'entoure. Comme l'a dit Albert Einstein, "Observez bien la nature et vous comprendrez tout” ; et c’est pour cela que la biodiversité est si importante pour les ingénieurs d'Airbus. Pour Airbus en effet, préserver la biodiversité est un moyen de préserver une source inestimable d'innovations futures."

D'autres faits figurent dans le rapport d'Airbus, par exemple : 45 % des jeunes croient au mythe selon lequel couper un ver de terre en deux donne naissance à deux vers de terre ; 18 % d'entre eux pensent que les marronniers ("horse chestnut tree" en anglais) poussent dans des lieux peuplés de chevaux ("horse" en anglais) ; et un jeune sur 10 présume que les Ours Polaires viennent de Pologne. Plus inquiétant encore, 25 % ne savent pas ce qu'est le réchauffement planétaire et 10 % pensent que ce réchauffement est dû à un rapprochement de la Terre et du soleil.

Ahmed Djoghlaf, Executive Secretary de la CBD, a déclaré : “Je tiens à exprimer ma gratitude à Airbus pour son soutien. Cette enquête montre les défis qui nous attendent si nous voulons aider les enfants et les jeunes d'aujourd'hui, citoyens de demain, à renouer avec la nature. Nous sommes heureux de pouvoir remettre ces conclusions et faire entendre la voix des enfants et des adolescents aux quelques 10 000 participants de la COP10.”

> Read the Bio-Index (.pdf file, 3 MB)

Notes aux rédacteurs :

A propos de l'Airbus Bio-Index'

L'enquête, sponsorisée par Airbus pour le compte du Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique, a été conduite par SSI (Survey Sampling International) auprès d'un panel de 1000 enfants et adolescents âgés de 5 à 18 ans, dans chacun des dix pays participants, soit un total de 10 000 enfants.

Pays participants : Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Etats-Unis, Japon, Chine, Mexique, Singapour, Australie

Pour plus d'informations sur la COP10, consultez le site : www.cbd.int/cop10