Le Premier Ministre français inaugure la Chaîne d’Assemblage Final A350 XWB

Un bâtiment baptisé en l’honneur de Roger Béteille, pionnier et père fondateur d’Airbus

23 October 2012 Press Release

Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre français, et Fabrice Brégier, Président et CEO d’Airbus, ont procédé ce matin à Toulouse à l’inauguration officielle de la chaîne d’assemblage final (FAL) A350 XWB, d’une superficie de 74 000 mètres carrés. La FAL emploiera à terme quelque 1 500 personnes qui produiront jusqu’à 10 appareils par mois à compter de 2018. 

La cérémonie, qui s’est déroulée au sein de la FAL, a réuni des représentants politiques français et des représentants des gouvernements des pays fondateurs d’Airbus, ainsi que des clients, des fournisseurs, des dirigeants ainsi que plus de 1 000 employés d’Airbus. 

“L’innovation est profondément ancrée dans notre ADN et l’A350 XWB, l’appareil le plus récent et le plus avancé du monde, en est la preuve irréfutable. A l’occasion de cette inauguration, nous baptisons la chaîne d’assemblage final ‘Roger Béteille’, en hommage à ce pionnier exceptionnel du monde de l’aéronautique qui est l’un des plus grands innovateurs de notre industrie”, a déclaré Fabrice Brégier, Président & CEO d’Airbus. 

“C’est un grand honneur pour moi de voir mon nom associé à cette magnifique chaîne d’assemblage final A350 de nouvelle génération”, a commenté Roger Béteille. “Le succès d’Airbus est un exemple concret des réalisations extraordinaires rendues possibles par la collaboration étroite des partenaires européens, qui a été un ingrédient essentiel pour permettre à Airbus de devenir le premier et le plus grand avionneur mondial.”

Les invités ont pu voir les avancées réalisées sur l’A350 XWB, avec les deux premiers appareils (la cellule d’essais statiques et le MSN1, premier avion destiné aux essais en vol), à différentes étapes de l’assemblage final. 

L’assemblage de la cellule d’essais statiques, qui ne sera utilisée que pour les essais au sol, est pratiquement terminé : son fuselage est complet et comprend les deux ailes et l’empennage vertical. Cet appareil rejoindra le hangar d’essais statiques du site Jean-Luc Lagardère de Toulouse pour être préparé aux essais statiques qui débuteront au printemps 2013. L’assemblage du premier A350 XWB (MSN1) destiné aux essais en vol a également bien progressé, le fuselage étant d’ores et déjà assemblé. La voilure et l’empennage vertical et horizontal du MSN1 ont été livrés à la FAL et seront assemblés sur le fuselage début novembre. 

Roger Béteille a été l’un des quatre pères fondateurs d’Airbus. C’est à lui que l’on doit le développement des commandes de vol électriques (« fly by wire »), l’une des innovations majeures d’Airbus devenue aujourd’hui un standard de l’industrie. 

Roger Béteille est également à l’origine de l’introduction du premier gros-porteur biréacteur du monde, l’A300, qui a effectué son premier vol il y a 40 ans. L’inauguration de cette nouvelle FAL est aussi l’occasion de célébrer la nouvelle génération de gros-porteurs biréacteurs, l’A350 XWB d’Airbus.  

La chaîne d’assemblage final de l’A350 XWB couvre une superficie équivalente à près de 300 courts de tennis, et sa toiture est en partie recouverte de 22 000 mètres carrés de panneaux solaires photovoltaïques, capables de produire plus de la moitié des besoins en énergie du bâtiment. 

L’A350 XWB est la toute nouvelle famille de gros-porteurs de moyenne capacité d’Airbus. Ces appareils très efficients présentent les toutes dernières innovations en termes d’aérodynamique, de conception et de technologies avancées, pour atteindre une réduction de la consommation de carburant et des coûts d’exploitation allant jusqu’à 25 pour cent par rapport aux avions actuels de la même catégorie. Plus de 70 pour cent de l’A350 XWB est réalisé à partir de matériaux avancés combinant des composites (53 pour cent), du titane et des alliages d’aluminium de nouvelle génération. Le fuselage, léger, entièrement nouveau et innovant en CFRP (matériaux composites à base de fibre de carbone) entraîne une consommation de carburant inférieure et facilite la maintenance. L’A350 XWB tire profit de la grande expertise d’Airbus en matière d’introduction de matériaux composites dans la structure de ses appareils.

La famille A350 XWB se compose de trois versions passagers qui affichent de véritables capacités de long-courriers et une autonomie de quelque 15 580 km/8 500 nm. Dans une configuration tri-classe standard, l’A350-800 offrira 270 sièges, l’A350-900 et l’A350-1000 pouvant accueillir 314 et 350 passagers respectivement.

Twitter feed