Airbus propose un A330 à rayon d'action étendu avec une charge marchande supérieure

L'A330 étend son positionnement avec une masse au décollage portée à 240 tonnes

9 July 2012 Press Release

Airbus a décidé de proposer une version optimisée de son très prisé A330, en augmentant la masse maximale au décollage à 240 tonnes. Cette capacité de 240 tonnes sera d'abord appliquée à l’A330-300 de plus grande capacité, puis aux A330-200 et A330-200F.

l'A330-300 de 240 tonnes disposera d'un rayon d'action accru de 400 nm, soit une autonomie de 11 020 km (5 950 nm) avec 300 passagers à bord, et d'une charge marchande supplémentaire de près de cinq tonnes, qui vient s'ajouter à la capacité actuelle de 235 tonnes. 

Par ailleurs, le nouvel A330-200 de 240 tonnes bénéficiera d'un gain d’autonomie d'environ 270 nm, pour un rayon d’action total de 13 060 km (7 050 nm) avec 246 passagers à bord, et pour une charge marchande supplémentaire de 2,5 tonnes qui vient s'ajouter à la capacité actuelle de 238 tonnes de l’A330-200. Ces deux appareils bénéficieront également d'une meilleure efficience en termes de consommation de carburant, grâce à des optimisations à la fois aérodynamiques et sur les moteurs. La mise en service de l'A330-300 de 240 tonnes est prévue pour la mi-2015.

Concrètement, la capacité de 240 tonnes permet d'étendre significativement le positionnement de la famille A330 sur le marché. Par exemple, ce nouvel A330-300 pourra désormais relier Londres à Tokyo, Frankfort au Cap, Pékin à Melbourne, Pékin à San Francisco, Kuala Lumpur à Paris et Los Angeles à Dublin. De plus, à titre de comparaison avec l'A330-300 initial version 1992 et ses 212 tonnes d'emport, la version A330-300 de 240 tonnes peut parcourir 3 700 km (2 000 nm) de plus. Ce nouvel appareil couvrira désormais 90 pour cent du marché à partir d'Heathrow, soit une augmentation de la présence sur le marché en hausse de 51 pour cent par rapport aux 39 pour cent lors de sa mise en service initiale.

« L'A330 a connu des évolutions majeures ces 10 dernières années, et nous sommes ravis de pouvoir offrir à un plus grand nombre de compagnies aériennes le potentiel économique, les avantages et la régularité technique en exploitation de l'A330 sur des marchés toujours plus importants », a commenté John Leahy, Chief Operating Officer Customers d’Airbus. « Cet appareil est le plus prisé de sa catégorie et il pourra ainsi conserver cette position dominante dans les années à venir. »

Ce tout dernier A330-300 peut maintenant parcourir des distances équivalentes à celles du B777-200ER, tout en consommant 15 pour cent de carburant en moins sur un trajet de 1 800 nm. De plus, l'A330 devient une alternative très économique face au B787 sur de nombreuses lignes, avec des coûts d'exploitation directs par vol inférieurs de cinq pour cent à ceux du B787. La nouvelle version de l’A330 offre une souplesse inégalée, l'extension du rayon d'action des A330-300 leur permettant de prendre une plus grande part des services assurés par les A330-200. Ces derniers sont ainsi plus libres de se positionner sur de nouvelles liaisons et d’en augmenter la fréquence, tandis que les A330-300 augmentent la capacité des compagnies aériennes pour un faible coût.

La famille A330, dont les appareils peuvent accueillir de 250 à 300 passagers et qui comporte des versions cargo et VIP ainsi que des avions de ravitaillement/transport militaire, a enregistré à ce jour quelque 1 200 commandes, et quelque 900 appareils sont actuellement exploités par plus de 90 utilisateurs, dans le monde entier. Depuis la mise en service de la toute première version de l’A330-300, l’un des principaux atouts de ce type d’appareil a toujours été son coût d’exploitation très bas. Grâce à l’introduction d’un grand nombre d’optimisations, cet appareil reste le plus rentable et le plus performant de sa catégorie. Cette famille enregistre un taux moyen de régularité technique de plus de 99 pour cent. Airbus, dont le siège social est situé à Toulouse, est une société EADS.

 

Twitter feed