Airbus prévoit une demande de plus de 27 800 appareils au cours des 20 prochaines années

Airbus prévoit une demande de plus de 27 800 appareils au cours des 20 prochaines années

Une demande toujours croissante en appareils éco-efficients de plus grande capacité

19 September 2011 Press Release

Alors que les marchés financiers traversent une période de turbulence, Airbus continue à anticiper une forte demande pour les avions civils. Selon les dernières prévisions globales de marché d’Airbus (GMF - Global Market Forecast), quelque 27 800 avions neufs seront nécessaires d’ici 2030 afin de répondre à la demande future d’un marché en pleine expansion. Le GMF estime que sur ce total, plus de 26 900 seront des avions passagers (de plus de 100 sièges) et plus de 900 des avions de fret neufs, d’une valeur globale de 3 500 milliards de dollars. 

Ainsi, la flotte mondiale d’avions passagers aura plus que doublé en 2030, passant de 15 000 appareils à ce jour à un total de 31 500. Sur ce total, quelque 27 800 exemplaires seront des avions neufs, dont 10 500 viendront remplacer les avions plus anciens, moins éco-efficients. La demande en appareils de plus grande capacité se maintiendra afin d’assurer la capacité du secteur de l’aviation à absorber la croissance future de la demande. 

Les gens veulent et ont besoin plus que jamais d’utiliser le transport aérien. Les 20 prochaines années devraient démontrer la résilience du secteur de l’aviation aux conditions économiques cycliques connues dans le passé. Airbus estime que le nombre total de Passagers-Kilomètres payants (RPK) affichera une croissance moyenne de 4,8 pour cent par an, reflétant un trafic qui aura plus que doublé au cours des 2 prochaines décennies.

Les principaux facteurs qui sous-tendent cette demande en avions neufs sont la croissance de la population mondiale et de son pouvoir d’achat, la croissance dynamique des économies émergentes, une forte croissance continue sur les marchés d’Amérique du Nord et en Europe, une forte urbanisation et le nombre de mégapoles qui aura plus que doublé d’ici à 2030. La forte demande sera également due à une expansion continue des compagnies low-cost et au remplacement nécessaire des anciens appareils moins efficients par de nouveaux avions éco-efficients sur les marchés établis.

Du point de vue géographique, la région Asie-Pacifique représentera environ 34 pour cent de la demande au cours des 20 prochaines années, suivie de l’Europe (22 pour cent) et de l’Amérique du Nord (22 pour cent). En termes de part du trafic passagers, l’Asie-Pacifique arrivera en tête avec 33 pour cent, suivie de l’Europe (23 pour cent) et de l’Amérique du Nord (20 pour cent).

Concernant le trafic passagers intérieur, l’Inde (9,8 pour cent) et la Chine (7,2 pour cent) afficheront les taux de croissance les plus rapides des 20 prochaines années. Les marchés établis poursuivront également leur croissance sur le marché intérieur, avec les Etats-Unis (11,1 pour cent) et l’Europe Occidentale (7,5 pour cent) qui se placeront respectivement en première et troisième positions en termes de part du trafic mondial d’ici à 2030. 

“Le secteur de l’aviation est un élément essentiel de l’économie mondiale actuelle ; c’est la raison pour laquelle de plus en plus de personnes veulent et ont besoin d’utiliser le transport aérien”, a déclaré John Leahy, Chief Operating Officer Customers d’Airbus. “Airbus propose au marché les dernières innovations et des produits éco-efficients afin de répondre aux besoins des compagnies aériennes et aux attentes des passagers, aujourd’hui et pour les années à venir.”

D’ici à 2030, 60 pour cent de la population mondiale, soit quelque cinq milliards de personnes, seront urbanisées, et le nombre de mégapoles aura plus que doublé, passant de 39 à ce jour à 87. On estime également que plus de 90 pour cent des passagers sur long-courriers se déplaceront entre ces différentes mégapoles.

La demande en appareils de très grande capacité (VLA) capables d’accueillir plus de 400 passagers, tels que l’A380, est en hausse par rapport aux prévisions de 2010, passant de 1 738 à 1 781 appareils, d’une valeur estimée à 600 milliards de dollars. Cette hausse représente 17 pour cent en termes de valeur ou six pour cent en nombre d’appareils. 1 330 de ces appareils seront des avions passagers, nécessaires pour absorber la concentration des volumes de trafic entre les différentes mégapoles du monde. A l’échelle régionale, environ 45 pour cent des VLA commandés dans le monde seront livrés en Asie, 19 pour cent en Europe et 23 pour cent au Moyen-Orient.

Sur le segment des bicouloirs (d’une capacité de 250 à 400 passagers), quelque 6 900 avions passagers et cargo neufs seront livrés au cours des vingt prochaines années, soit le double de la flotte existante à ce jour, d’ici à 2030. La valeur de ces livraisons est estimée à environ 1 500 milliards de dollars (43 pour cent en termes de valeur ou 25 pour cent en nombre d’avions). Environ 4 800 de ces appareils seront de petits bicouloirs (250 à 300 sièges) et quelque 2 100 exemplaires seront des bicouloirs de capacité intermédiaire (350 à 400 sièges). Ces segments sont couverts par l’A330 et la famille A350 XWB.

Sur le segment des monocouloirs, près de 19 200 appareils, d’une valeur estimée à 1 400 milliards de dollars (40 pour cent en termes de valeurs ou 69 pour cent en nombre d’avions), seront livrés au cours des 20 prochaines années. Ces chiffres représentent une hausse par rapport aux prévisions précédentes, due à une croissance accrue et à l’accélération des remplacements d’appareils plus anciens et moins efficients. Environ 40 pour cent des nouvelles livraisons seront dues aux besoins de remplacement. Par ailleurs, quelque 50 pour cent des monocouloirs livrés seront destinés aux marchés établis d’Amérique du Nord et d’Europe.

Note aux rédacteurs :

Les prévisions globales de marché (GMF) d’Airbus donnent une analyse détaillée des développements du transport aérien mondial, couvrant 300 flux de trafic passagers et cargo, ainsi qu’une évolution de flotte des utilisateurs dans le monde d’année en année, basée sur l’analyse des flottes de près de 750 compagnies aériennes et 190 transporteurs de fret au cours des 20 prochaines années. Ainsi, les prévisions couvrent la demande en appareils, du marché régional à l’avion de plus grande capacité disponible aujourd’hui, l’A380.

Twitter feed