Airbus et Air Canada réalisent le premier “Vol Parfait” en Amérique du Nord

Une réduction potentielle des émissions de CO2 supérieure à 40%

18 June 2012 Press Release

Airbus et Air Canada réalisent aujourd’hui le tout premier “Vol Parfait” en Amérique du Nord et au-delà des frontières internationales, avec l’ambition de réduire les émissions de CO2 de plus de 40 pour cent par rapport à un vol régulier. Ce vol commercial, assuré par un Airbus A319 reliant Toronto, au Canada, à Mexico, combine les quatre piliers stratégiques de l’industrie visant à réduire les émissions de carbone: un avion moderne aux technologies avancées, alimenté par des carburants alternatifs durables, géré par des procédures rationalisées de gestion du trafic aérien (ATM), et dont le vol est facilité par des opérations basées sur les meilleures pratiques. 

A bord du vol Air Canada (AC991), le deuxième d’une série de quatre vols utilisant des biocarburants, se trouve Raymond Benjamin, Secrétaire Général de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale), qui se rend à Rio de Janeiro pour participer à la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable (Rio+20).

Ce vol combine les meilleures pratiques opérationnelles et environnementales existant à ce jour. Baptisé “Vol Parfait”, il implique: 

• L’utilisation de la famille d’avions la plus éco-efficiente de sa catégorie.

• L’utilisation d’un mélange (à 50 pour cent) de biocarburant durable, à base d’huile de friture usagée fournie par SkyNRG.

• Des trajets et une altitude de vol optimisés. En accord avec les autorités ATM, l’Airbus A319 empruntera la trajectoire la plus directe, utilisant le profil de vol vertical le plus efficient et une procédure d’approche en descente continue (CDA – Continous Descent Approach) vers Mexico, afin de réduire sa consommation de carburant et de limiter le bruit. 

• L’association de plusieurs procédures opérationnelles, notamment : roulage à un seul moteur, nettoyage extérieur de l’appareil pour une aérodynamique améliorée, équipements cabine plus légers et plan de vol minutieusement étudié.

“Le vol d’aujourd’hui réalisé avec Air Canada démontre que l’industrie de l’aviation est en position de force pour réduire les émissions et réaliser de nombreux autres « Vols Parfaits"”, a déclaré Fabrice Brégier, Président et CEO d’Airbus. “Afin de faire de cette expérience une réalité quotidienne, nous attendons à présent des instances politiques la mise en place de mesures incitatives en vue de développer l’utilisation de biocarburants durables et d’accélérer la modernisation du système de gestion du trafic aérien. Nous avons besoin d’un soutien clair des gouvernements et de l’ensemble des parties prenantes de l’industrie de l’aviation pour aller au-delà des restrictions actuelles.”  

“Air Canada assume pleinement sa responsabilité et poursuit ses efforts en vue de réduire son empreinte environnementale. Notre premier vol utilisant du biocarburant est une démonstration concrète de notre engagement environnemental. Depuis 1990, notre compagnie a réduit sa consommation de carburant de 30 pour cent, et nous sommes déterminés à aller plus loin en mettant en place des mesures d’avant-garde, à l’image de celles démontrées par ce vol de l’Airbus A319 reliant Toronto à Mexico, le plus respectueux de l’environnement de notre histoire”, a ajouté Duncan Dee, Executive Vice President et Chief Operating Officer d’Air Canada.”

Airbus, premier avionneur mondial, poursuit ses recherches pour parvenir au “Vol Parfait”. La société est convaincue que les récents développements permettent dès aujourd’hui de réduire au minimum l’impact d’un vol sur l’environnement. Plus de 90 pour cent des investissements d’Airbus en matière de Recherche & Technologie sont axés sur la protection de l’environnement. 

Airbus s’est engagé à réaliser les objectifs de l’industrie : parvenir à un bilan carbone neutre d’ici 2020, tout en réduisant la consommation de carburant de 1,5 pour cent par an.

Twitter feed