In order to give you a better service Airbus uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies I agree

Search
Newsroom
Search
Newsroom
23 February 2016
Company

Airbus Group affiche de solides résultats pour 2015 et atteint ses objectifs

Amsterdam

  • Le flux de trésorerie disponible atteint 2,8 milliards d’euros, incluant 1,7 milliard d’euros issu de la vente de parts dans Dassault Aviation
  • Le carnet de commandes record soutient la montée en cadence
  • Les objectifs 2016 sont conformes aux perspectives

Amsterdam, le 24 février 2016 - Airbus Group SE (symbole boursier : AIR) a publié de solides résultats pour 2015 et a atteint tous ses objectifs de performances comme en témoignent ses indicateurs clés qui reflètent l’amélioration constante de ses opérations.

« Les résultats de 2015 reflètent notre solide performance financière et opérationnelle. Nous avons honoré nos engagements et maintenons nos perspectives pour 2016 et au-delà », a déclaré Tom Enders, Président exécutif (CEO) d’Airbus Group. « Le chiffre d’affaires et l’EBIT ont progressé par rapport à l’année précédente, entraînant une croissance du bénéfice par action et une augmentation du flux de trésorerie disponible. Le carnet de commandes record soutient la montée en cadence de nos programmes avions commerciaux et nous concentrons nos efforts sur l’efficience opérationnelle. Nous avons ainsi décidé d’accroître à nouveau la cadence de production de l’A330 à sept exemplaires par mois en 2017. L’activité Défense et Espace connait également une forte dynamique, avec un ratio commandes nettes / chiffre d’affaires supérieur à 1. Parmi les performances opérationnelles notables, citons le point d’équilibre du programme A380, la livraison de 14 A350 au cours de cette première année de production, et l’obtention de la double certification de l’A320neo. Nous sommes restés concentrés sur l’exécution des programmes et la gestion des défis inhérents à l’accélération des cadences des A350 et A400M, et à la transition avec l’A320neo. Nous augmenterons  la rémunération de nos actionnaires en proposant un dividende en hausse à 1,30 euro par action et en poursuivant  notre programme actuel de rachat d’actions ».

Les prises de commandes(1) du Groupe en 2015 se sont élevées à 159 milliards d’euros (2014 : 166 milliards d’euros), et le carnet de commandes(1) représentait un niveau record de 1 006 milliards d’euros au 31 décembre 2015 (fin 2014 : 858 milliards d’euros). Airbus a reçu 1 080 commandes nettes d’avions commerciaux (2014 : 1 456 commandes nettes), dont 136 A330, et 1 190 commandes brutes, dont trois A380 pour le nouveau client ANA. En tenant compte de l’annulation de 50 hélicoptères gouvernementaux, Airbus Helicopters a reçu 333 commandes nettes (2014 : 369 unités), dont 107 H145 et 36 H175. La valeur des prises de commandes d’Airbus Defence and Space a progressé de 18 %, en incluant notamment 14 A330 MRTT supplémentaires et cinq satellites de télécommunications. Dans le courant de l’année, un accord a également été signé avec OneWeb pour fabriquer 900 petits satellites de télécommunications.

Le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 6 % pour atteindre 64,5 milliards d’euros (2014 : 60,7 milliards d’euros), essentiellement grâce à la progression de 8 % du chiffre d’affaire de la division Commercial Aircraft, avec des livraisons en hausse à 635 appareils (2014 : 629 unités), dont 14 A350 XWB, et un renforcement du dollar US. En dépit d’une baisse du nombre de livraisons à 395 unités (2014 : 471 unités), le chiffre d’affaires de la division Helicopters a progressé de 4 %, hausse principalement due à un niveau plus soutenu des activités de service. Le chiffre d’affaires de la division Defence and Space a été globalement stable malgré la déconsolidation du chiffre d’affaires de l’activité lanceurs dans le cadre de la première phase de création de la co-entreprise Airbus Safran Launchers (ASL). 11 avions de transport militaire A400M ont été livrés en 2015.

L’EBIT* avant éléments non récurrents(3) du Groupe est un indicateur de la marge commerciale sous-jacente excluant les charges ou bénéfices non récurrents significatifs induits par les variations des provisions pour les programmes ou les restructurations, ou les effets de change. Il a progressé à 4 132 millions d’euros (2014 : 4 066 millions d’euros), grâce à une croissance dans toutes les divisions venant compenser la moindre contribution de Dassault Aviation.

L’EBIT* avant éléments non récurrents de la division Commercial Aircraft a augmenté de 10 % pour atteindre 2 780 millions d’euros (2014 : 2 529 millions d’euros), reflétant une solide performance opérationnelle due notamment au point d’équilibre de l’A380 et à la maîtrise des coûts. L’EBIT* avant éléments non récurrents d’Helicopters a progressé pour atteindre 427 millions d’euros (2014 : 413 millions d’euros), la baisse des livraisons ayant été compensée par la hausse de l’activité de services, un mix favorable et les progrès du plan de transformation de la division. L’EBIT* avant éléments non récurrents de Defence and Space a progressé de 15 % à 1 060 millions d’euros (2014 : 920 millions d’euros), reflétant la bonne exécution des programmes dans tous les secteurs d’activité et les progrès de son plan de transformation.

Les dépenses de R&D autofinancées du Groupe ont atteint un montant de 3 460 millions d’euros (2014 : 3 391 millions d’euros).

La montée en cadence du programme A350 XWB s’accélère, les efforts étant portés sur les performances de la chaîne d’approvisionnement, le contrôle et la réduction du niveau de travaux en cours, et la gestion des coûts récurrents vers l’objectif à atteindre, ce qui demeure ambitieux. Les certifications européenne et américaine de l’A320neo ont été reçues au quatrième trimestre 2015 et la première livraison est intervenue en janvier 2016. En dépit de quelques contretemps, les préparatifs de la montée en cadence de l’A320neo sont en cours, la priorité étant de livrer et mettre en service un avion mature et conforme aux attentes des clients. Les livraisons devraient s’accélérer en fin d’année. La montée en cadence du programme A400M se poursuit également. L’efficience industrielle et les capacités militaires de l’avion demeurent un défi durant cette période. Le Groupe travaille actuellement avec ses clients pour convenir d’un calendrier de développement des capacités militaires et de livraisons, ainsi que pour revoir la formule d’indexation des prix(5). Les mesures correctives d’industrialisation ont été identifiées et le Groupe se concentre sur les livraisons, mais un risque subsiste.

L’EBIT* reporté(3) a légèrement progressé à 4 086 millions d’euros (2014 : 4 040 millions d’euros), avec des éléments non récurrents totalisant -46 millions d’euros et comprenant :

  • Une charge nette de 635 millions d’euros liée à l’écart de comptabilisation des paiements avant livraison en dollars US et aux réévaluations bilancielles dues à la faiblesse historique de l’euro face au dollar US ;
  • Une charge nette de 290 millions d’euros liée au programme A400M, qui reste inchangée par rapport aux résultats du premier semestre 2015 ;
  • Un gain net de 90 millions d’euros lié à la cession d’actifs dans Airbus Defence and Space et de CIMPA, filiale de la division Commercial Aircraft ;
  • Un gain de 41 millions d’euros résultant de la réévaluation et de l’ajustement de la provision pour restructuration de la division Defence and Space, qui se déroule bien ;
  • Un gain net de 748 millions d'euros issu de la vente d’une participation de 18,75 % dans Dassault Aviation(6) au premier semestre 2015.

Le résultat net (4) et le bénéfice par action (BPA) ont progressé de 15 % à 2 696 millions d’euros (2014 : 2 343 millions d’euros) et 3,43 euros (2014 : 2,99 euros) respectivement. Le résultat financier s’établit à -687 millions d’euros (2014 : -778 millions d’euros) et inclue des éléments non récurrents totalisant -218 millions d’euros, essentiellement dus à une revalorisation négative liée au taux de change. Le résultat net 2015 et le BPA ont été positivement influencés par un taux d’impostion effectif moindre du à des taxes réduites sur les plus-values issues de cessions.

Sur la base de ce bénéfice par action, le Conseil d’administration d’Airbus Group proposera lors de l’Assemblée générale annuelle le versement d’un dividende de 1,30 euro par action pour 2015, le   4 mai 2016 (2014 : 1,20 euro par action). La date d’arrêté des positions sera
le 3 mai 2016. « Compte tenu des solides progrès financiers et opérationnels de 2015, nous proposons un dividende de 1,30 euro par action, soit une augmentation de 8 % par rapport au dividende versé en 2014. Ce dividende se situe dans le haut de la fourchette de notre politique de dividendes déclarée », a déclaré Harald Wilhelm, Directeur financier (CFO) d’Airbus Group.

Le flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions s’est amélioré à 1 175 millions d’euros (2014 : 1 109 millions d’euros), reflétant la solide performance opérationnelle, le bon niveau d’encaissement des paiements avant livraison, et les efforts continus pour maîtriser les besoins de fonds de roulement au cours de la phase de montée en cadence des programmes. Les produits issus de la vente de parts dans Dassault Aviation d’environ 1,7 milliard au premier semestre 2015 a porté le flux de trésorerie disponible à 2 825 millions d’euros (2014 : 2 002 millions d’euros). La position de trésorerie nette à fin 2015 s’élevait à 10,0 milliards d’euros (fin 2014 : 9,1 milliards d’euros), déduction faite de 945 millions d’euros au titre du paiement du dividende 2014 (2013 : 587 millions d’euros), de 264 millions d’euros consacrés au programme de rachat d’actions, et de 217 millions d’euros de cotisations versées au régime de retraites. La position de trésorerie brute au 31 décembre 2015 s’élevait à 19,1 milliards d’euros (fin 2014 : 16,4 milliards d’euros).

Perspectives

Pour établir ses perspectives en 2016, Airbus Group table sur des taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien international conformes aux prévisions indépendantes qui prévalent et sur l’absence de perturbation majeure.

Les prévisions de chiffre d’affaires et de flux de trésorerie disponible pour 2016 s’entendent à périmètre constant.

En 2016, Airbus prévoit la livraison de plus de 650 avions et une augmentation du carnet de commandes des avions commerciaux.

En 2016, avant fusions et acquisitions, Airbus Group prévoit un EBIT* avant éléments non récurrents et un bénéfice par action* avant éléments non récurrents stables par rapport à 2015.

En 2016, avant fusions et acquisitions, Airbus Group table sur un flux de trésorerie disponible stable par rapport à 2015.

* Airbus Group utilise l’EBIT avant amortissement des écarts d’acquisition et éléments exceptionnels comme indicateur-clé de ses performances économiques. Le terme « éléments exceptionnels » désigne des éléments comme les dotations aux amortissements des ajustements à la juste valeur se rapportant à la fusion d’ex-EADS et à la création de la société Airbus intégrée, ainsi que les dépréciations constatées en résultat
sur les écarts d’acquisition générés à l’occasion de ces transactions.

Airbus Group

Airbus Group est un leader mondial de l'aéronautique, de l'espace et des services associés. En 2015, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space et Airbus Helicopters - a dégagé un chiffre d'affaires de 64,5 milliards d'euros avec un effectif d'environ 136 600 personnes.

Notes de bas de page:

  1. Les contributions des activités avions commerciaux aux prises de commandes et au carnet de commandes s’entendent sur la base des prix catalogue.
  2. Résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciation, amortissements et éléments exceptionnels.
  3. Résultat opérationnel avant intérêts et impôts, écarts d’acquisition et éléments exceptionnels.
  4. Airbus Group continue d’employer le terme « résultat net ». Celui-ci est identique au bénéfice pour la période imputable aux propriétaires de la société mère, selon les normes IFRS.
  5. Les contrats à long terme contiennent généralement une clause d’indexation du montant contractuel selon une formule de révision des coûts - salariaux et matériels. Différents indices sont utilisés en fonction des types de coûts.
  6. La participation résiduelle de Dassault Aviation est désormais inscrite comme un actif à céder et le résultat de l’exercice de Dassault Aviation ne contribuera plus au résultat des activités du Siège social, à l’exception de dividendes et de plus-values à recevoir de la vente future d’actions de Dassault Aviation.
  7. Projet de résolution à soumettre à l’Assemblée générale annuelle de 2016.

Mentions de préservation:

Certaines des déclarations contenues dans le présent communiqué de presse ne correspondent pas à des faits, mais à des prévisions ou à des estimations fondées sur l’opinion des dirigeants. Ces déclarations prévisionnelles reflètent les points de vue et les hypothèses d’Airbus Group à la date de ce document et supposent certains risques et incertitudes, susceptibles d’induire d’importantes différences entre les résultats, performances ou événements réels et ceux anticipés dans ces déclarations.

Dans le cadre du présent communiqué, les termes « anticiper », « estimer », « prévoir », « pouvoir », « projeter » et autres expressions similaires ne sont employés que pour formuler des prévisions.

Ces informations prévisionnelles reposent sur un certain nombre d’hypothèses, parmi lesquelles : la demande de produits et services d’Airbus Group, la taille des marchés actuels et futurs desdits produits et services, les performances internes, le financement-clients, les performances des clients, fournisseurs et sous-traitants, les négociations de contrats ou le succès de certaines campagnes de vente en cours.

Ces informations prévisionnelles ne sont assorties d’aucune certitude et les résultats et tendances effectifs futurs sont susceptibles de varier de manière significative, en fonction de certains facteurs, parmi lesquels : conditions macroéconomiques, conditions de travail (notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie) ; risques juridiques, financiers et gouvernementaux inhérents aux transactions internationales ; caractère cyclique de certaines activités d’Airbus Group ; volatilité du marché de certains produits et services ; risques liés aux performances des produits ; conflits du travail ; facteurs susceptibles de conduire à des perturbations importantes et durables dans le secteur du transport aérien mondial ; résultats des processus politiques et juridiques engagés, et notamment des incertitudes entourant le financement de certains programmes par les États ; consolidation industrielle des concurrents dans le secteur aérospatial ; coût de développement et succès commercial des nouveaux produits ; fluctuation des taux de change et des taux d’intérêt ; fluctuations entre l’euro et le dollar américain et d’autres devises ; litiges en justice et autres risques et incertitudes économiques, politiques et technologiques. Le « Document d’Enregistrement » de la Société daté du 16 avril 2015 contient des informations complémentaires relatives à ces différents facteurs. Pour plus d’informations, voir www.airbusgroup.com.

Note to editors:

Avis aux rédacteurs : Transmission en direct sur Internet de la Conférence de presse & Téléconférence destinée aux analystes

Vous pouvez assister en ligne à la Conférence de presse sur les Résultats annuels 2015 qui se déroule aujourd’hui à 09h00 CET via le site Internet d’Airbus Group : www.airbusgroup.com/FY2015. Une retransmission audio en direct de la Téléconférence de presse destinée aux analystes, donnée par le Président exécutif, Tom Enders, et par Harald Wilhelm, Directeur financier, sera également disponible sur le site www.airbusgroup.com/FY2015 à partir de 11h00 CET. Une vidéo de l’interview accordée par Harald Wilhelm sera également disponible sur le site Internet.

Merci de vous reporter en page 9 pour les notes de bas de page.

Le chiffre daffaires du T4 2015 a progressé de 6 % par rapport au quatrième trimestre 2014, principalement grâce à un taux de change positif et la livraison d’un plus grand nombre d’A350 au sein de la division Commercial Aircraft.

L’EBIT* avant éléments non récurrents du T4 2015 a diminué conformément aux prévisions, principalement en raison de dépenses de R&D plus importantes au sein de la division Commercial Aircraft. Le repli a été accentué par la moindre contribution de Dassault Aviation dans Siège social / Éliminations.

L’EBIT* reporté du T4 2015 s’est contracté de 22 % à 1 140 millions d’euros. Reflétant des éléments non récurrents nets de -188 millions d’euros, ce résultat inclue un élément non récurrent négatif lié à l’écart de paiement avant livraison en dollars US et à des réévaluations bilancielles de -275 millions d’euros. L’EBIT* reporté du T4 2014 incluait des éléments non récurrents négatifs de -19 millions d’euros.

Le Résultat net du T4 2015 tient compte de l’impact positif d’un faible taux d’imposition effectif au T4 consécutif à la moindre imposition des plus-values des cessions réalisées au sein des divisions Commercial Aircraft et Defence and Space.

Airbus Group - Résultats du quatrième trimestre (T4) 2015

Airbus Group

T4 2015

T4 2014

Variation

Chiffre daffaires, en millions

21 485

20 216

+6 %

EBIT avant éléments non récurrents(3), en millions

1 328

1 476

-10 %

EBIT(3), en millions

1 140

1 457

-22 %

Résultat net(4), en millions

796

944

-16 %

Bénéfice par action (BPA)(4)

 1,02

1,21

-16 %

             

par Division

Chiffre d’affaires

EBIT (3)

(en millions d’€)

T4
2015

T4
2014

Variation

T4
2015

T4
2014

Variation

Commercial Aircraft

14 735

13 460

+9 %

399

898

-56 %

Helicopters

2 363

2 264

+4 %

186

172

+8 %

Defence and Space

4 697

4 828

-3 %

596

39

+1 428 %

Siège social / Éliminations

-310

-336

-

-41

348

-

Total

21 485

20 216

+6 %

1 140

1 457

-22 %

 

par Division

EBIT avant éléments non récurrents (3)

(en millions d’€)

T4
2015

T4
2014

Variation

Commercial Aircraft

554

749

-26 %

Helicopters

186

172

+8 %

Defence and Space

629

550

 +14 %

Siège social / Éliminations

-41

5

-

Total

1 328

1 476

-10 %

Contacts pour les médias :

Matthieu Duvelleroy +33 (0)1 46 97 44 40 martin.aguera@airbus.com
Rod Stone +33 (0) 531 08 58 26 rod.stone@airbus.com

 

Airbus Group – Résultats de l’exercice 2015 (en euros)

Airbus Group Exercice 2015 Exercice 2014 Variation

Chiffre d’affaires, en millions dont activités de défense, en millions

64,450

11,512

60,713

10,993

+6%

+5%

EBITDA (2), en millions 6,528 6,147 +6%
EBIT avant éléments non récurrents, en millions 4,132 4,066 +2%
EBIT (3), en millions 4,086 4,040 +1%
Dépenses de recherche et développement,en millions 3,460 3,391 +2%
Résultat net, en millions 2,696 2,343 +15%
Bénéfice par action (BPA), en millions 3.43 2.99 +15%
Flux de trésorerie disponible, en millions 2,825 2,002 +41%
Flux de trésorerie disponible avant fusions acquisitions, en millions 1,175 1,109 +6%
Flux de trésorerie disponible avant financements-clients, en millions 2,975 1,894 +57%
Dividende par action (7) 1.30 1.20 +8%
Prises de commandes, en millions (1) 158,967 166,430 -4%

 

 

Airbus Group 31 déc 2015 31 déc 2014 Variation

Carnet de commandes, en millions, dont activités de défense, en millions

1,005,864

38,411

857,519

42,240

+17%

-9%

Position de trésorerie nette, en millions 10,003 9,092 +10%
Effectif 136,574 138,622 -1%

 

Par Division Chiffre d’affaires EBIT
(en millions d’€)

Exercice 2015

Exercice 2014 Variation Exercice 2015 Exercice 2014 Variation
Commercial Aircraft 45,854 42,280 +8% 2,301 2,671 -14%
Helicopters 6,786 6,524 +4% 427 413 +3%
Defence and Space 13,080 13,025 0% 745 409 +82%
Siège social / Éliminations / Autres -1,270 -1,116 - 613 547 -
Total 64,450 60,713 +6% 4,086 4,040 +1%

 

Résumé

Le chiffre d’affaires progresse de 6 % à 64 milliards d’euros ; l’EBIT* avant éléments non récurrents s’élève à 4,1 milliards d’euros

Le bénéfice par action est en hausse de 15 % à 3,43 euros

Le dividende proposé pour 2015 est de 1,30 euro par action, en hausse de 8 % par rapport au dividende de 2014

H160’s third prototype gets its carbon design livery

en

Adieu GRACE-FO

en fr de es

Qatar Airways reconfirms and upsizes its order for 50 A321neo ACF

en fr de es
Back to top