In order to give you a better service Airbus uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies I agree

29 April 2015
Company

Airbus Group publie de bons résultats pour le premier trimestre 2015

Toulouse

  • Flux de trésorerie disponible à 452 millions d’euros, incluant la vente des actions
    de Dassault Aviation
  • Airbus Group en ligne pour atteindre ses prévisions 2015

Amsterdam, le 30 avril 2015 – Airbus Group (symbole boursier : AIR) a publié de solides résultats pour le premier trimestre 2015, soutenus par un flux de trésorerie en hausse, et confirme ses prévisions pour l’année.

« Nous avons bien commencé l’année 2015 avec de solides performances opérationnelles et une génération de trésorerie en hausse, elles-mêmes dopées par des cessions d’actifs », a déclaré Tom Enders, Président exécutif (CEO) d’Airbus Group. « Nous sommes bien partis pour réaliser nos objectifs de l’année, tout en restant concentrés sur la conduite des programmes et la mise en œuvre de notre stratégie. Nous réexaminerons l’allocation de notre capital vers la fin de l’année, en fonction de nos progrès sur la montée en puissance de l’A350, de la transition de l’A320 et de nos cessions d’actifs, sachant que notre carnet de commandes offre une base robuste de croissance future ».

Les prises de commandes(1) du Groupe ont atteint 21 milliards d'euros au cours du trimestre (T1 2014 : 21 milliards d'euros), et la valeur du carnet de commandes(1) a progressé à 955 milliards d'euros au 31 mars 2015 (fin 2014 : 858 milliards d'euros), en tenant compte d’une réévaluation positive liée au renforcement du dollar US. Airbus a enregistré 101 commandes nettes d'avions commerciaux au premier trimestre (T1 2013 : 103 commandes nettes), dont 34 appareils de la famille A330. Airbus Helicopters a reçu 86 commandes nettes (T1 2014 : 78 unités), dont 49 H145 et 19 H175, tandis qu’en avril, le H225M Caracal a été présélectionné par la Pologne pour la phase d’essai de son appel d’offres pour des hélicoptères militaires multi-rôles. La valeur des prises de commandes d’Airbus Defence and Space est en hausse de 16 %, soutenue notamment par une bonne dynamique de l’activité Avions militaires, dont 7 commandes d’avions de transport léger et moyen.

Le chiffre d'affaires du Groupe s’élève à 12,1 milliards d’euros (T1 2014 : 12,6 milliards d’euros), reflétant essentiellement les calendriers de livraisons des avions commerciaux, lesquelles devraient s’accélérer sur le reste de l’année 2015, en particulier pour les A350 XWB et A380. 134 avions commerciaux ont été livrés (T1 2014 : 141 appareils), dont 1 A350 XWB et 4 A380. Le chiffre d’affaires de Commercial Aircraft s’établit à 8,6 milliards d’euros, favorisé par un effet de change qui atténue le plus faible volume de livraisons. Airbus Helicopters enregistre un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros, traduisant notamment la montée en puissance des programmes gouvernementaux, et la livraison de 62 appareils (T1 2014 : 74 livraisons).
Le chiffre d’affaires de Defence and Space atteint 2,6 milliards d’euros, reflétant essentiellement la déconsolidation des revenus de l’activité Lanceurs avec la création de la joint-venture Airbus Safran Launchers (ASL), tandis que 2 A400M ont été livrés, dont le premier exemplaire à l’export pour la Malaisie.

L’EBIT* avant éléments non récurrents(3) du Groupe est un indicateur de la marge commerciale sous-jacente à l’exception des charges ou bénéfices non récurrents significatifs induits par les variations des provisions pour les programmes ou les restructurations, ou des effets de change. Il s'établit à 651 millions d'euros (T1 2014 : 700 millions d’euros). L’EBIT* avant éléments non récurrents de Commercial Aircraft s’élève à 569 millions d’euros (T1 2014 : 527 millions d’euros), porté par une amélioration opérationnelle et un calendrier des coûts favorable, y compris pour les dépenses de recherche et développement (R&D). L’EBIT* avant éléments non récurrents d’Helicopters s’est légèrement replié à 52 millions d’euros (T1 2014 : 58 millions d’euros), en raison d’un mix de revenus moins favorable, mais soutenu par le plan de transformation de la Division. L’EBIT* avant éléments non récurrents de Defence and Space s’élève à 90 millions d’euros (T1 2014 : 85 millions d’euros), soutenu par les progrès du plan de restructuration de la Division. L’EBIT avant éléments non récurrents des activités du Siège Social est inférieur à ce qu’il était un an plus tôt et inclut un ajustement sur les résultats 2014 de Dassault Aviation. Les dépenses de R&D autofinancées du Groupe s’élèvent à 701 millions d’euros (T1 2014 : 727 millions d’euros), tandis que le RoS de l’EBIT* avant éléments non récurrents du Groupe s’établit à 5,4 % (T1 2014 : 5,5 %).

La montée en puissance industrielle du programme A350 XWB se poursuit, avec la livraison du deuxième exemplaire à Qatar Airways conformément au calendrier prévu. Le programme A320neo continue de se dérouler comme prévu : le premier exemplaire équipé de moteurs CFM a effectué sa sortie d’usine ce mois-ci. Le programme A380 est en passe d’atteindre son point d’équilibre cette année. Le nouveau H160 a été dévoilé ce trimestre dans le cadre de la stratégie de renouvellement de produits d’Airbus Helicopters. Airbus Safran Launchers a démarré ses opérations durant le premier trimestre et les préparatifs sont en cours pour la seconde phase de la JV.

L’EBIT* reporté(3) a augmenté de 73 % à 1 241 millions d’euros (T1 2014 : 719 millions d’euros), dopé par des éléments non récurrents nets positifs de 590 millions d’euros. Ce montant comprend un gain net de 697 millions d’euros issu de la vente supplémentaire de 17,5 % de participation dans Dassault Aviation(5), un gain de 43 millions d’euros lié à la première phase de création de la JV ASL, et une charge nette de 150 millions d’euros découlant de l’écart de paiement avant livraison en dollars et des réévaluations bilancielles.

Le résultat net(4) a progressé de 80 % à 792 millions d’euros (T1 2014 : 439 millions d’euros), tandis que le bénéfice par action (BPA) a augmenté dans la même proportion pour s’établir à 1,01 euro (T1 2014 : 0,56 euro). Le résultat financier est de -366 millions d’euros (T1 2014 : -107 millions d’euros) et inclut des éléments non récurrents négatifs de 229 millions d’euros résultant d’effets de change liés à l’affaiblissement de l’euro.

Au 31 mars 2015, la valeur du portefeuille de couverture de change s’élevait à 94,0 milliards de dollars après l’intégration, durant ce trimestre, de nouveaux contrats de couverture pour un montant de 11,4 milliards de dollars à un taux moyen de 1 euro = 1,21 dollar. L’ajustement comptable sur ce portefeuille par rapport à la valeur du marché était de -13,4 milliards d’euros sur la base d’un taux à la clôture de 1 euro = 1,08 dollar.

A compter du 1er Janvier 2015, Airbus Group préparera les comptes séparés d’Airbus Group N.V. selon les normes IFRS. La Direction d’Airbus Group considère que la comptabilisation, dans les états financiers d’Airbus Group N.V., des investissements aux coûts nets des dépréciations et ajustements constitue une approche plus appropriée pour fournir une vision juste de la situation bilancielle de l’entreprise dans la détermination du bénéfice distribuable, et complète ainsi les Comptes consolidés IFRS d’Airbus Group. 

Le flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions s’est fortement amélioré à -1 136 millions d’euros (T1 2014 : -2 060 millions d’euros), reflétant l’attention permanente accordée à la gestion de la trésorerie, tandis qu’un montant d’environ 1,6 milliard d’euros issus de la vente des actions de Dassault Aviation a porté le flux de trésorerie total à 452 millions d’euros (T1 2014 : -2 034 millions d’euros). La position de trésorerie nette à fin mars 2015 s’élevait à 9,5 milliards d’euros (fin 2014 : 9,1 milliards d’euros) et la position de trésorerie brute à 17,3 milliards d’euros (fin 2014 : 16,4 milliards d’euros).

Perspectives

Pour établir ses perspectives en 2015, Airbus Group table sur des taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien international conformes aux prévisions indépendantes qui prévalent, ainsi que sur l’absence de perturbation majeure.
Les livraisons d’Airbus devraient être légèrement supérieures à celles de 2014, et une augmentation du carnet de commandes des avions commerciaux est à nouveau anticipée.
En 2015, avant fusions et acquisitions, Airbus Group prévoit une progression de son chiffre d’affaires et cible une légère hausse de son EBIT* avant éléments non récurrents.
Sur la base de ses perspectives actuelles en matière de montée en cadence industrielle, Airbus Group vise un flux de trésorerie disponible avant fusions & acquisitions équilibré en 2015.
Airbus Group prévoit une augmentation supplémentaire de son bénéfice par action et de son dividende par action en 2015.


* Airbus Group utilise l’EBIT avant amortissement des écarts d’acquisition et éléments exceptionnels comme indicateur clé de ses performances économiques. Le terme « éléments exceptionnels » désigne des éléments comme les dotations aux amortissements des ajustements à la juste valeur se rapportant à la fusion d’anciennement EADS et à la création de la société Airbus intégrée, ainsi que les dépréciations constatées en résultat sur les écarts d’acquisition générés à l’occasion de ces transactions.

Airbus Group

Airbus Group est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace et des services associés. En 2014, le Groupe - qui comprend Airbus, Airbus Defence and Space et Airbus Helicopters - a réalisé un chiffre d’affaires de 60,7 milliards d’euros avec un effectif d’environ 138 600 personnes.

Avis aux rédacteurs : Téléconférence d'Airbus Group en direct sur Internet destinée aux analystes

Vous pouvez écouter aujourd'hui à 10h30 CET la téléconférence avec les analystes sur les résultats du premier trimestre 2015 en compagnie d’Harald Wilhelm, Directeur financier (CFO), sur le site Internet d'Airbus Group : www.airbusgroup.com/Q12015. Cliquez sur la bannière située sur la page d’accueil. Une version enregistrée sera mise à disposition prochainement.

Mentions de préservation :

Certaines des déclarations contenues dans le présent communiqué de presse ne correspondent pas à des faits, mais à des prévisions ou à des estimations fondées sur l'opinion des dirigeants. Ces déclarations prévisionnelles reflètent les points de vue et les hypothèses d'Airbus Group à la date de ce document et supposent certains risques et incertitudes, susceptibles d'induire d'importantes différences entre les résultats, performances ou événements réels et ceux anticipés dans ces déclarations.

Dans le cadre du présent communiqué, les termes « anticiper », « estimer », « prévoir », « pouvoir », « projeter » et autres expressions similaires ne sont employés que pour formuler des prévisions.

Ces informations prévisionnelles reposent sur un certain nombre d’hypothèses, parmi lesquelles : la demande de produits et services d'Airbus Group, la taille des marchés actuels et futurs desdits produits et services, les performances internes, le financement-clients, les performances des clients, fournisseurs et sous-traitants, les négociations de contrats ou le succès de certaines campagnes de vente en cours.

Ces informations prévisionnelles ne sont assorties d’aucune certitude et les résultats et tendances effectifs futurs sont susceptibles de varier de manière significative, en fonction de certains facteurs, parmi lesquels : conditions macroéconomiques, conditions de travail (notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie) ; risques juridiques, financiers et gouvernementaux inhérents aux transactions internationales ; caractère cyclique de certaines activités d'Airbus Group ; volatilité du marché de certains produits et services ; risques liés aux performances des produits ; conflits du travail ; facteurs susceptibles de conduire à des perturbations importantes et durables dans le secteur du transport aérien mondial ; résultats des processus politiques et juridiques engagés, et notamment des incertitudes entourant le financement de certains programmes par les États ; consolidation industrielle des concurrents dans le secteur aérospatial ; coût de développement et succès commercial des nouveaux produits ; fluctuation des taux de change et des taux d'intérêt ; fluctuations entre l'euro et le dollar américain et d'autres devises ; litiges en justice et autres risques et incertitudes économiques, politiques et technologiques. Le « Document d’Enregistrement » de la Société daté du 16 avril 2015 contient des informations complémentaires relatives à ces différents facteurs. Pour plus d'informations, voir www.airbusgroup.com.

Notes de bas de page :

  1. Les contributions des activités Avions commerciaux aux prises de commandes et au carnet de commandes s'entendent sur la base des prix catalogue.
  2. Résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciation, amortissements et éléments exceptionnels.
  3. Résultat opérationnel avant intérêts et impôts, écarts d'acquisition et éléments exceptionnels.
  4. Airbus Group continue d’employer le terme « résultat net ». Celui-ci est identique au bénéfice pour la période imputable aux propriétaires de la société mère, selon les normes IFRS.
  5. La participation résiduelle de Dassault Aviation est désormais inscrite comme un actif à céder et le résultat de l’exercice de Dassault Aviation ne contribuera plus au résultat des activités du Siège social, à l’exception de dividendes et de plus-values à recevoir de la vente future d’actions de Dassault Aviation.

 

Résultats du premier trimestre 2015 (en euros)

Airbus Group

T1 2015

T1 2014

Variation

Chiffre d’affaires, en millions

12 078

12 648

 -5 %

dont activités de défense, en millions

2 284

2 151

+6 %

EBITDA (2), en millions

1 757

1 180

+49 %

EBIT avant éléments non récurrents (3), en millions

651

700

 -7 %

EBIT (3), en millions

1 241

719

+73 %

Frais de recherche et développement,
en millions

701

727

 -4 %

Résultat net (4), en millions

792

439

+80 %

Bénéfice par action (BPA) (4)

1,01

0,56

+80 %

Flux de trésorerie disponible, en millions

452

 - 2 034

-

Flux de trésorerie disponible
avant fusions & acquisitions
, en millions

 - 1 136

 - 2 060

-

Flux de trésorerie disponible
avant financements-clients
, en millions

483

 - 1 896

-

Prises de commandes (1), en millions

20 994

21 101

 -1 %

       
       

Airbus Group

31 mars
2015

31 déc
2014

Variation

Carnet de commandes (1), en millions

954 564

857 519

+11 %

dont activités de défense, en millions

39 876

42 240

 -6 %

Position de trésorerie nette, en millions

9 460

9 092

+4 %

Effectif

137 855

138 622

 -1 %

 

 

par Division

Chiffre d'affaires

EBIT (3)

(en millions d'euros)

T1
2015

T1
2014

Variation

T1
2015

T1
2014

Variation

Commercial Aircraft

8 565

8 937

 -4 %

419

546

 -23 %

Helicopters

1 285

1 182

+9 %

52

58

 -10 %

Defence and Space

2 603

2 743

 -5 %

133

85

+56 %

Siège social / Éliminations / Autres Activités

-375

 - 214

-

637

30

-

Total

12 078

12 648

 -5 %

1 241

719

+73 %

 

par Division

Prises de commandes (1)

Carnet de commandes (1)

(en millions d'euros)

T1
2015

T1
2014

Variation

31 mars
2015

31 déc
2014

Variation

Commercial Aircraft

17 217

17 938

 -4 %

901 565

803 633

+12 %

Helicopters

1 428

1 202

+19 %

12 371

12 227

+1 %

Defence and Space

2 390

2 068

+16 %

41 854

43 075

 -3 %

Siège social / Éliminations / Autres Activités

- 41

 - 107

-

 - 1 226

 - 1 416

-

Total

20 994

21 101

 -1 %

954 564

857 519

+11 %

 

Contacts pour les médias :

Matthieu Duvelleroy +33 (0)1 42 24 24 25
Rod Stone

+33 (0) 6 30 52 19 93

Résumé

Solides performances opérationnelles soutenant le bénéfice par action et le flux de trésorerie, également renforcées par des cessions d’actifs

Chiffre d’affaires à 12,1 milliards d’euros, EBIT* avant éléments non récurrents à 651 millions d’euros

Bénéfice par action en hausse de 80 % à 1,01 euro

Airbus delivers 50th A320 Family aircraft assembled in the U.S.

en

Azores Airlines takes delivery of its first A321neo

en

Airbus Board of Directors Announces Top Management Succession Plan

en fr de es
Back to top