In order to give you a better service Airbus uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies I agree

12 June 2006
Company

La révision du calendrier de livraison de l´A380 ne devrait pas influer sur la perspective d´EBIT* 2006 d´EADS

Amsterdam

  • L’incidence de la révision du calendrier sur l’EBIT 2006 sera compensée
  • Le rééchelonnement du programme de livraison de l’A380 pèsera sur la rentabilité des années suivantes

EADS estime que la révision du calendrier de livraison de l’A380 annoncée par Airbus n’affectera pas les perspectives d’EBIT* 2006 du Groupe, grâce aux actions menées par la direction d’Airbus et aux performances générales du Groupe EADS.

A la suite d’une revue approfondie du programme de production et de livraison de l’A380, Airbus a révisé les échéances de livraison de l’appareil pour la période 2006 - 2009. Selon ce plan, un A380 doit être livré en 2006. En 2007, les livraisons se limiteront probablement à neuf appareils. Par rapport à l’objectif initial, le programme de livraison sera réduit de cinq à neuf exemplaires en 2008, et d’environ cinq en 2009.

De 2007 à 2010, EADS prévoit que l’effet négatif généré par ce rééchelonnement du programme A380 diminuera l’EBIT* d’environ 500 millions EUR par an par rapport au plan initial. Ce montant résulte du glissement des marges sur les années suivantes, des surcoûts associés au plan de rétablissement, et du versement de pénalités de retard de livraison à négocier avec les clients. Les éventuelles résiliations contractuelles liées à ce nouveau calendrier de livraison n’ont pas été prises en compte dans la présente estimation.

Par rapport au plan initial, EADS évalue que l’impact négatif sur le flux de trésorerie sera inférieur à 300 millions EUR en 2006, puis s’élèvera à plus de 1 milliard EUR en 2008, avant de décroître fortement par la suite. A ce jour, 15 A380 ont été assemblés, tandis que la production des sections destinées à l’exemplaire de série MSN 36 est en cours.

Les incidences financières devront être validées et actualisées au gré de certaines étapes clé, telles que l’issue des discussions engagées avec les clients, les bilans du programme d’essais en cours de l’intégration cabine, et l’état d’avancement du plan de rétablissement mis en place par Airbus.

A cette occasion, Thomas Enders et Noël Forgeard, Présidents Exécutifs d’EADS, ont déclaré : « Nous rencontrons une sérieuse difficulté liée à la montée en puissance industrielle du programme A380. Nous attendons de la direction d’Airbus qu’elle respecte le nouveau calendrier de livraison fixé, et si possible qu’elle l’améliore. Nous apporterons naturellement notre soutien total aux actions entreprises dans le cadre du plan de rétablissement. De plus, nous chercherons, à travers l’ensemble du Groupe, à compenser cet impact négatif ».

Leader mondial des secteurs de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés, EADS a enregistré un chiffre d’affaires de 34,2 milliards d’euros en 2005 et emploie environ 113 000 personnes à travers le monde. Le Groupe EADS comprend le constructeur d'avions Airbus, le plus grand hélicoptériste mondial Eurocopter et la joint venture MBDA, leader mondial dans le domaine des missiles. EADS est également le partenaire majeur du consortium Eurofighter, le maître d'œuvre du lanceur d'Ariane, l’architecte de l'avion de transport militaire A400M et le plus grand partenaire industriel pour le système européen de navigation par satellite Galileo.

Contact presse

Michael Hauger Tel.: +49 89 60 73 42 35
Isabelle Desmet Tel.: +33 1 42 24 20 63
Miguel Sanchez Tel.: +34 91 5 85 77 88

* EBIT

EADS utilise l’EBIT avant amortissement des écarts d’acquisition et éléments exceptionnels comme indicateur clé de ses performances économiques. Le terme « éléments exceptionnels » désigne les éléments, tels que les charges d’amortissement de réévaluation d’actifs, relative à la constitution d’EADS par fusion, au statut d’Airbus et à la formation de MDBA, ainsi que les dépréciations exceptionnelles d’écarts d’acquisition.

Mentions de préservation :

Certaines des déclarations contenues dans le présent communiqué de presse ne correspondent pas à des faits historiquement avérés, mais à des prévisions futures ou à des estimations basées sur l'opinion des dirigeants. Ces déclarations prévisionnelles reflètent ce que sont les points de vue et les hypothèses d'EADS à la date où elles sont faites : elles comprennent donc une part de risques et d'incertitudes, connus et inconnus, susceptibles de conduire à ce que les résultats réels, la performance ou les événements diffèrent matériellement de ceux qui sont exprimés, de façon expresse ou implicite, dans ces déclarations.

Dans le cadre du présent communiqué, les termes « anticiper », « estimer », « prévoir », « pouvoir », « projeter », et autres verbes similaires ne sont employés que pour formuler des prévisions.

Ces informations prévisionnelles reposent sur un certain nombre d'hypothèses, concernant notamment, mais pas exclusivement, la demande de produits et services d’EADS, la taille des marchés actuels et futurs desdits produits et services, les performances internes, le financement clients, les performances des clients, fournisseurs et sous-traitants, les négociations de contrats ou le succès de certaines campagnes de vente en cours.

Les déclarations prévisionnelles sont sujettes à des incertitudes et les résultats et tendances effectifs futurs sont susceptibles de différer matériellement de ces prévisions, en fonction d’un certain nombre de facteurs, et notamment, sans toutefois s’y limiter : conditions macroéconomiques, conditions de travail et ce notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie ; risques juridiques, financiers et gouvernementaux inhérents aux transactions internationales ; caractère cyclique de certaines activités d'EADS ; volatilité du marché de certains produits et services ; risques liés aux performances des produits ; conflits du travail ; facteurs susceptibles de conduire à des perturbations importantes et durables dans le secteur du transport aérien mondial ; résultats des processus politiques et juridiques engagés, et notamment des incertitudes entourant le financement de certains programmes par les Etats ; consolidation industrielle des concurrents dans le secteur aérospatial ; coût de développement et succès commercial des nouveaux produits ; fluctuation des taux de change et des taux d'intérêt ; fluctuations entre l'euro et le dollar américain et d'autres devises ; litiges en justice et autres risques et incertitudes économiques, politiques et technologiques.

De plus amples informations relatives à ces différents facteurs sont mentionnées dans le « document de référence » de la société daté du 26 avril 2006.

Airbus and Williams Advanced Engineering team to explore technology collaboration

en

Airbus delivers 50th A320 Family aircraft assembled in the U.S.

en

Azores Airlines takes delivery of its first A321neo

en
Back to top